Dossier spécial Guyamag Karumag Madinmag

Dossier territoires connectés : entrepreneurs « 3.0 » !

Dossier territoires connectés entrepreneurs 3.0

En ce vendredi, jour qui annonce mon week-end, je me lève de bonne humeur. Les idées fusent, je sens grandir en moi une envie de créer, de partager mon savoir-faire. Mais avec la « barrière administrative », je dois vous avouer que toutes ces démarches me font un peu peur. Débordant d’énergie, aujourd’hui, je vais faire avancer les choses ! C’est décidé, je tente l’aventure. Je prends mon courage à deux mains, ouvre mon ordinateur. Commence alors, en quelques « clics », mon odyssée. Je vais pouvoir voguer de mes propres voiles.

Par Jaimy-Lee Vilo Rochefort

J’ouvre des pages Internet, je surfe sur la toile et là : « le trésor » ! Je pensais devoir creuser pendant des heures et bien non, je vais pouvoir créer mon auto-entreprise en moins de dix minutes ! Grâce à l’expansion du web, vous savez, il est maintenant facile de faire ses déclarations. Je ne vais donc pas trop vous détailler les choses, vu que le format est devenu très simple. Avec ma pièce d’identité et ma carte de sécurité sociale, je peux devenir auto-entrepreneur, si je veux exercer (ou tester) une activité parallèle, et/ou si j’ai un projet déjà établi au préalable. Pour aller à l’essentiel, il suffit de retenir ces trois mots : création, déclaration et (au besoin) cessation. Simplifiées au maximum, ces démarches pour l’auto-entreprenariat sont accessibles à tous et pour tous les motivés ! Il suffit de se rendre sur l’autoroute informatique, prendre la sortie comprendre et choisir le régime fiscal et social forfaitaire… en bref, les formules de création qui répondent à votre dessein.

Si on schématise, il existe en général, trois « impôts » liés à ce système auto-entrepreneurial. Les voici en bref :

Les cotisations sociales regroupent les assurances maladie et maternité, les indemnités journalières (uniquement pour les artisans et les commerçants), la CSG, la CRDS, les allocations familiales, les retraites générales et complémentaires obligatoires (régime invalidité et décès)…

La fiscalité sur le revenu pour laquelle il existe deux régimes : de droits communs ou de droits optionnels

La TVA, sauf s’il s’agit d’une micro-entreprise je suis alors exonéré de celles-ci…

Je m’égare, si je dois vous résumer le tout, c’est la simplicité de tout déclarer et payer EN LIGNE ! Tout est au forfait ce qui simplifie la tâche ! Pouvoir déclarer la création de mon auto-entreprise et avoir accès à mon compte en banque via les plateformes Internet. Je peux également régler toutes les cotisations/ déclarations d’impôts grâce à trois possibilités qui s’offrent à moi: versement annuel, mensuel ou trimestriel.

Le monde virtuel me dispense des files d’attente… Il m’aide à bâtir, grâce à la personne physique que je suis, ma micro-entreprise ou entreprise individuelle et d’en suivre toutes les formalités. Alors, vous qui lisez ces lignes, faites comme moi. Avec audace, donnons-nous rendez-vous sur la toile, cliquons, adhérons à l’efficacité et gagnons en confiance ! N’est-ce pas plus confortable d’être derrière un écran ?

/* ]]> */