Guadeloupe Guyane JOMD Martinique

ECOFIP, trait d’union économique entre la Métropole et l’Outre-Mer

JAC_9952

 

Présente à la Réunion, en Guadeloupe, Saint-Martin, Martinique et Guyane Française, la société ECOFIP est partenaire de la JOMD. Nous avons rencontré son président, Thibaud Assier de Pompignan.

Propos recueillis par Marlène François

Pouvez-vous présenter le groupe ECOFIP ?  

Thibaud Assier de Pompignan : Forte d’une expérience dans le financement en défiscalisation de vingt-cinq ans, la société ECOFIP est leader dans le montage d’opérations d’investissements en Loi Girardin Industriel. Ainsi, en accompagnant activement les porteurs de projet dans l’acquisition de biens industriels neufs à moindre coût, Ecofip contribue à l’essor économique des régions ultramarines.

 

Comment votre entreprise réussit-elle à accompagner spécifiquement des entreprises dans des territoires socialement différents et éloignés géographiquement ?

 

Nos équipes implantées dans chaque territoire de façon permanente connaissent naturellement leurs marchés et en maîtrisent les spécificités. Ceci garantit proximité, réactivité et qualité des investissements. Car même si les mécanismes s’avèrent identiques dans tous les territoires -puisqu’ils répondent à la même législation – les tissus économiques et les écosystèmes du financement diffèrent.

Par ailleurs, nous insistons sur le fait que notre indépendance vis à vis de tout organisme bancaire nous permet d’accompagner et de conseiller chaque interlocuteur librement. Et ceci à titre gracieux.

 

Pourquoi pensez-vous que les Outre-Mer sont un marché économique florissant ? 

 

Il est clair que l’économie nationale repart et que celle des Outre-Mer lui emboîte le pas. A l’instar de la Métropole, nous assistons à l’émergence de start-ups collaboratives, numériques… Des signaux positifs qui traduisent que les territoires ultramarins représentent un réel potentiel pouvant inciter de jeunes entrepreneurs à venir s’y réaliser.

Quel message souhaitez-vous faire passer à la JOMD ?

 

Avant tout, nous souhaitons échanger avec les jeunes, leur parler de notre vision des marchés locaux en faisant écho à une réalité économique que nous vivons au quotidien. Un regard complémentaire à celui des grands groupes, d’autant que nous représentons des porteurs de projet de toutes tailles et issus de secteurs très diversifiés.

Par la nature même du système, ECOFIP sert de « trait d’union » en mettant en relation des fonds d’investisseurs d’origine métropolitaine, pour la plupart, avec des entreprises ultramarines qui visent la réalisation de leurs projets.

 

Quels sont les types de projets financés récemment par ECOFIP dans les DOM ?

 

La société a réalisé un volume d’investissements de cent trente millions d’euros en 2016 pour un milliard d’euros d’opérations concrétisées depuis dix ans. Voici quatre exemples significatifs de la diversité de nos interventions :

 

MARTINIQUE / LOGISTIQUE

Réalisation d’une plateforme logistique afin de permettre aux commerçants de l’île de réduire leurs coûts logistiques en externalisant cette activité.

 

GUADELOUPE / BTP

Acquisition d’un camion benne pour une société de TP.

 

REUNION / AGRICULTURE

Acquisition d’un fourgon utilitaire pour un agriculteur produisant des fruits tropicaux.

 

GUYANE / INSTALLATIONS ELECTRIQUES

Acquisition d’une nacelle élévatrice pour une société spécialisée dans les travaux d’installations électriques.

 

 

 

 

/* ]]> */