Formation et emploi Madinmag

ESSEC : des outils pour optimiser ses moyens

Valérie Auguste

Entretien avec Valérie Auguste, promotion 4 du cursus en gestion finances de l’ESSEC E.E

Quelles sont vos responsabilités aujourd’hui et quel est votre parcours ?

Valérie Auguste : Je suis directrice de l’association Caid Patrimoine, structure de l’ESS (Economie sociale et solidaire) qui œuvre dans le domaine de l’IAE (Insertion par l’activité économique). L’objectif est la mise en situation professionnelle, la formation et l’accompagnement des personnes éloignées de l’emploi, en difficulté sociale et/ou professionnelle. Le conseil d’administration, présidé par André René-Corail et les neuf salariés de l’équipe mettent en œuvre des projets d’insertion, notamment des ateliers Chantiers d’Insertion.

Auparavant, j’ai exercé dix ans en tant qu’assistante concepteur dans un bureau d’étude paysager.

Pourquoi avoir choisi de vous engager dans ce cycle long et diplômant en gestion alors que vous avez déjà une expérience professionnelle riche ?

Après douze ans d’activité dans l’IAE, j’ai ressenti le besoin de valider mes acquis professionnels et surtout d’obtenir de nouveaux outils de gestion et de management des équipes. Ma volonté était de faire face aux bouleversements de l’environnement dans lequel évolue notre structure (évolution des politiques publiques, besoins de nos salariés en insertion…) Le cycle en gestion finances proposé par MC2 et l’ESSEC me permettait d’atteindre ces deux objectifs tout en continuant à travailler.

Quels sont les thèmes qui vous ont le plus intéressée ? 

Les modules financiers de cette formation permettent d’appréhender l’aspect économique en se dotant des outils d’analyse, de calcul et de gestion nécessaires à l’optimisation des moyens. On ne peut se permettre de gérer une association sans perdre de vue les implications financières de nos décisions. Les modules de communication et d’accompagnement au changement ont particulièrement capté mon attention car ils sont centrés sur la dimension humaine. C’est une notion principale de mon activité professionnelle : les projets d’insertion positionnent la personne au cœur des actions. Et plus important, ces thématiques offrent des outils essentiels de développement personnel, impactant nos relations avec les autres.

Comment vous êtes-vous organisée pour conjuguer vie professionnelle, familiale, et le rythme de la formation ?

L’organisation des cours est un autre atout de cette formation. Cela m’a donné l’opportunité de réorganiser mon activité en m’appuyant davantage sur le personnel de l’association. D’un point de vue personnel, ce parcours est un moyen de valorisation, l’occasion pour mes proches de m’encourager et d’être partie prenante de cette expérience.

Parallèlement aux modules enseignés, vous avez travaillé aussi sur un projet d’action encadré par un tuteur ESSEC, que pensez-vous de ce volet de la formation ?

Ce projet donne le temps de mettre en œuvre un grand nombre d’éléments enseignés au cours des différents modules. Que ce soit pour le Grand Oral (présentation du projet d’action à mi-parcours) ou pendant les travaux collectifs, j’ai bénéficié du regard et de l’expérience des autres participants de la promotion. Pour finir, le tutorat par un membre du corps professoral apporte une approche objective et stimulante sur notre projet d’action.

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur l’intérêt de cette aventure ?

Quand commence le prochain cursus ? Cette expérience proposée par l’équipe MC2-ESSEC est extrêmement positive et enrichissante, tant sur le plan professionnel que personnel.  Elle est pour moi une bouffée d’oxygène, source de solutions nouvelles et à venir, ouvrant le champ des possibles.

Démarrage prochain du cycle diplômant en gestion finances (5e promotion) : Juin 2018

Management (11e et 12 e promotion) :
novembre/décembre 2017-13e promotion octobre 2018

Prochaines sélections : sur RDV :

0696 95 48 73 / 0696 90 50 00

calmels@essec.fr/ vourchmc2@orange.fr.

www.mc2martinique.com

FB : MC2Martinique

/* ]]> */