Actualités des experts Guyamag Karumag Madinmag

La minute de com’ : WhatsApp bientôt au service des pros

François Brichant

Après avoir été racheté vingt-deux milliards de dollars par Facebook en 2014, Whatsapp est toujours resté gratuit et sans publicité. Une stratégie payante (plus de douze millions de Français l’utilisent aujourd’hui), mais coûteuse en frais de fonctionnement pour son actionnaire. Cette situation est sur le point de changer avec le lancement imminent de Whatsapp Business, Facebook va faire
payer les entreprises.

Par François Brichant

Une première tentative de monétisation ratée

Le fait que Facebook souhaite monétiser Whatsapp ne date pas d’aujourd’hui. En Août 2016, il a même tenté de modifier la politique de confidentialité de la messagerie instantanée pour pouvoir se servir des données des comptes utilisateurs et les cibler sur leur page Facebook avec de la publicité contextualisée. Une tentative qui a provoqué un tollé immédiat et le retrait du projet. Mais en observant les usages, Facebook s’est rendu compte que de plus en plus de gens désiraient utiliser WhatsApp pour communiquer avec les marques.

Communiquer avec les marques sur Whatsapp, déjà dans les usages 

Dans certains pays comme au Brésil, en Inde ou au Chili, les confirmations de réservation de taxi, de location d’automobiles ou de rendez-vous chez les médecins ne se font déjà plus par SMS, mais sur Whatsapp. De là à ce que les utilisateurs puissent échanger avec le service après-vente de leur automobile, réserver une table dans un restaurant ou se faire envoyer leur carte d’embarquement de la part d’une compagnie aérienne, il n’y a qu’un pas. Facebook a compris qu’en le franchissant, il y avait de l’argent à se faire auprès des professionnels déjà très attirés par ce canal. L’application Whatsapp Business est née.

Whatsapp Business une plateforme BtoC 

A l’heure où j’écris ces lignes, les informations qui concernent cette nouvelle application sont divulguées au compte-gouttes par Facebook. Ce que l’on sait de source sûre, c’est que les professionnels pourront créer des comptes « Business » et obtenir une certification pour éviter toute usurpation d’identité. Ils afficheront une petite icône verte et le mot « Vérifié » comme ce qui existe déjà sur Facebook. Une série de services seront proposés. Parmi ceux-ci, la possibilité d’envoyer de gros volumes de messages en même temps à tous les abonnés d’un compte et le développement d’un service de robot conversationnel pour gérer la relation client 24H sur 24 et 7 jours sur 7. Pour attirer les PME, ces nouveaux outils seraient gratuits dans un premier temps. Ils seront payants pour les grands comptes.

 

Retrouvez “La Minute de Com’”

sur Martinique 1ère

et sur Guyane 1ère en Radio

/* ]]> */