Guyamag Karumag Madinmag Portraits

Makali Douglas : Welcome to Makaraïbes

Makali Douglas

Après avoir été musicien de session pour Tonton David, Neg’ Marrons ou Daddy Nuttea, Makali Douglas percussionniste de Ka propose « Welcome to Makaraïbes » son premier album solo sorti chez Henri Debs et fils.

Par Willy Gassion

C’est parce qu’il a la Caraïbe dans le cœur que Makali Douglas la porte sur lui. Une casquette à l’effigie du Che, un collier confectionné à partir de graines de
« zyé a bèf » et de « zykak », ses locks retenues en un chignon, Makali Douglas est caraïbéen.

La Caraïbe ou plutôt sa Caraïbe, l’artiste la chante en créole bien sûr, mais aussi en français et en anglais. « Welcome to Makaraïbes s’adresse à toute la Caraïbe et pas seulement à la Guadeloupe. » Cet album, Makali Douglas ne pouvait le concevoir qu’ici sur sa terre natale, lui qui a longtemps vécu à Paris. « Les conditions étaient réunies pour que je fasse cet album en Guadeloupe, il y a ici tout ce qui pour moi est une source d’inspiration : notre culture, la nature et le Ka omniprésent sur l’album ».

Moderne et roots 

« Makaraïbes » est un album syncrétique de quinze titres. « C’est un voyage à travers les différentes influences qu’un musicien peut avoir quand il est en Guadeloupe : la soca, le calypso, le reggae, la salsa. Makaraïbes fait la synthèse de toutes ces influences avec le Ka comme base. C’est un album moderne et roots, il reflète ma vision de la Caraïbe ».

Ecouter l’album de Makali Douglas revient presque à se regarder dans un miroir. L’artiste nous fait nous découvrir ou redécouvrir tels que l’on est dans nos pratiques culturelles. « Cet album est une vision de nous-même, on s’y retrouve, on y retrouve nos mœurs, nos habitudes, mais aussi les instruments qui nous sont propres comme le ti-bois ou le chacha. Makaraïbes est une proposition différente de ce qu’on sait faire en musique, l’album s’adresse à toutes les générations, celles d’hier et d’aujourd’hui ».

Le Live 

C’est sur la scène que la proposition musicale du percussionniste se savoure.Les vibrations du tambour, la voix de Makali, et c’est la Caraïbe tout entière qui s’envole.
« C’est une musique qui se joue, elle est vivante, elle prend toute sa mesure sur scène, je vais la partager le plus possible avec le public en Guadeloupe et ailleurs, je veux la faire voyager, la faire découvrir au monde, elle est déjà diffusée sur certaines radios à Londres. » La Caraïbe a trouvé en Makali Douglas son meilleur ambassadeur.

Twitter : @makali97153

Instagram : makali_douglas

Facebook : Makali Douglas

Show Case vendredi 17 novembre

à l’Instant Discothèque aux Abymes. 20h30

Contact/ réservations : 0690 36 05 23

/* ]]> */