JOMD

Vivez vos rêves et ne rêvez pas votre vie, Jean-Marc Mormeck

JMM JOMD

Jean-Marc Mormeck, qui s’est engagé pour l’insertion professionnelle avec le dispositif « Egalité-emploi » voit en la JOMD « une opportunité pour les talents ultramarins de concrétiser un projet professionnel en Outre-Mer. » Entretien.

En quoi la JOMD est-elle une bonne initiative pour l’emploi des jeunes ultramarins ?
Jean-Marc Mormeck : Toute initiative comme les JOMD pour l’accès à l’emploi des jeunes d’Outre- Mer est la bienvenue. Les JOMD sont une occasion de donner l’opportunité aux étudiants de trouver un emploi ou un stage, aux jeunes talents ultramarins désireux de concrétiser un projet professionnel en Outre-Mer, de créer ou de consolider leurs réseaux en rencontrant des entreprises qui participent activement au développement économique et au rayonnement des Outre-Mer. Sans nul doute, la JOMD est donc une des initiatives permettant aux jeunes talents de se créer du réseau, ce qui leur manque cruellement.

En tant que Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-Mer, quelles sont vos propositions en faveur de l’emploi des jeunes ultramarins ?

L’insertion professionnelle, c’est tout l’objectif du dispositif “Egalité-emploi” que j’ai mis en place pour rapprocher les jeunes du monde de l’entreprise.
Je leur fais pro ter de mon réseau. Les partenariats que j’ai conclus avec de très grandes entreprises les aideront à obtenir ce qu’ils n’obtiennent pas facilement, à savoir des formations diplômantes, des stages ou même des CDD ou CDI…

Grâce à ces conventions signées par près d’une trentaine de grands groupes privés et publics comme la FNAC, Coca-Cola, la SNCF, Veolia, EDF, Orange ou encore France TV, je mets à disposition un grand nombre d’o res de stages ou de contrats de quali cation pour ces jeunes qui manquent de réseau et de relais dans l’Hexagone pour entrer dans la vie professionnelle.

À compétence égale, y a-t-il une inégalité de chance à l’accession à l’emploi entre les jeunes ultramarins et leurs compatriotes de la France dite hexagonale ? En effet, il y a une inégalité des chances vis-à-vis des jeunes Ultramarins car ils sont à la fois victimes d’un manque de réseau et, parfois malheureusement, de discrimination à l’embauche.

Pour enfin briser ce plafond de verre, l’Etat et les entreprises doivent mettre en place et sans relâche des politiques de promotion de la diversité et travailler, peut-être, sur la mise en place de quotas.

Le groupe EWAG (Karumag, Madinmag, Guyamag et Réunimag) se fait le relais des jeunes ultramarins au cours de la JOMD. Avez-vous un message spécifique à leur faire passer ?

Réussir n’est pas réservé à une élite, à des privilégiés. Je veux dire aux jeunes de ne pas craindre de se lancer ; qu’avez-vous à perdre ? Vous sortirez enrichis d’une expérience et d’une maturité nouvelle. Ne vous laissez pas impressionner par l’enjeu. Tout projet se murit, prenez votre temps. Vivez vos rêves et ne rêvez pas votre vie !

/* ]]> */