Formation et emploi La Réunion RéuniMag

A Epitech la rentrée c’est aussi en février

epitech

La première promotion d’étudiants d’Epitech Réunion a fait sa rentrée en octobre. Une étape importante pour cette nouvelle antenne de la fameuse École de l’innovation et de l’expertise informatique qui propose, déjà, une nouveauté : une rentrée en février pour des étudiants souhaitant se réorienter.

Par Benjamin Postaire

« Nous ferons une rentrée en février en accueillant des étudiants qui souhaitent changer de cursus et se réorienter en cours d’année ». Emilie Linkwang, directrice du développement d’Epitech à La Réunion, vient à peine d’accueillir sa première promotion d’étudiants qu’elle pense déjà aux suivants. Ces futurs nouveaux membres de la « communauté » Epitech intégreront donc la formation et « rattraperont ceux qui sont rentrés en octobre en raccourcissant leur période de stage entre la 1er et la 2ème année », explique la directrice. Au bout d’un an, ils seront pleinement intégrés à cette première promotion pour commencer ensemble leur 2ème année.

Une première promotion de trente-cinq étudiants a été sélectionnée parmi plus d’une centaine de candidatures. « Nous avons un recrutement large avec des profils assez différents, précise Émilie Linkwang. Pour déposer une candidature, il faut avoir le bac, mais peu importe la filière si l’étudiant souhaite s’investir pleinement dans ses études. Deux étudiants ont intégré l’école avec un bac professionnel ». Chez Epitech, le principal critère de sélection, c’est la motivation. Les étudiants s’en rendent d’ailleurs très vite compte. La première promotion est déjà passée par la traditionnelle période de « La piscine », une intégration à vitesse très haut débit pour acquérir les bases méthodologiques du travail de l’école.

Les entreprises réunionnaises « attendent impa-tiemment les étudiants » 

Un programme en tout point semblable à celui délivré dans les douze grandes villes de Métropole où Epitech est installée et qui garantit l’homogénéité du niveau de formation des étudiants. Un point fort pour une école qui fonctionne beaucoup avec son réseau. « Des Réunionnais partis faire leurs études à Epitech en Métropole m’ont contactée et deux ont déjà trouvé un emploi sur l’île, assure Émilie Linkwang. Inversement, des étudiants d’Epitech Réunion qui souhaitent faire leur stage où trouver un emploi en Métropole pourront s’appuyer sur le réseau national ».

Epitech ouvre donc clairement l’écosystème numérique réunionnais vers l’extérieur. Localement, la formation répond à un besoin fortement exprimé par les entreprises. « Les stages commencent en juillet et j’ai déjà reçu plus de vingt demandes spontanées d’entreprises, explique, sans s’en étonner, la directrice régionale. Les entreprises réunionnaises d’informatique attendent impatiemment les étudiants car elles cherchent des profils de techniciens experts ».

Comme tous les étudiants sortant d’Epitech, ceux de La Réunion n’auront donc aucun mal à trouver un emploi. Ils permettront surtout de faire encore progresser l’expertise locale dans le domaine de l’informatique. Sur l’île, mais également dans la zone puisque Epitech Réunion, en plus d’ouvrir un réseau national voir européen, se tourne également vers son bassin géographique. La première promotion compte un étudiant malgache et un étudiant mahorais. Une proportion qu’Emilie Linkwang compte bien faire grandir pour diffuser, au-delà des frontières, les compétences et la philosophie Epitech.

www.epitech.eu – facebook – twitter

/* ]]> */