La Réunion RéuniMag Services

La SEMITTEL passe à la vitesse supérieure

SEMITTEL

Chargée des transports urbains dans le sud de La Réunion avec les réseaux Alternéo et CARSUD, la SEMITTEL innove et change ses équipements. La direction a également lancé un plan de formation impliquant plus de la moitié des agents de la structure. Si pour certains, cette formation correspond à une valorisation, pour tous, il s’agit d’une véritable montée en compétence.

L’année à venir est propice aux changements pour la SEMITTEL avec notamment un passage à une billettique sans contact sur le réseau Alternéo et l’internalisation de la maintenance des bus électriques. Aussi, avant que les usagers ne reçoivent les nouvelles cartes et que la maintenance soit complètement internalisée, le personnel doit être formé.

Ce ne sont pas moins de 135 agents qui vont donc être familiarisés aux techniques électroniques de billetterie. Par ailleurs, trois agents seront formés dans l’usine de construction Bolloré Bluebus à Quimper. « C’est une année intense pour la SEMITTEL, mais il est vraiment important, pour une structure comme la nôtre d’innover et de suivre les évolutions techniques de nos métiers », explique Mathieu Chichery, le directeur général délégué de la SEMITTEL.

Douze conducteurs référents ont déjà été formés par des intervenants extérieurs, avant de devenir formateurs à leur tour. Charge à eux, désormais, de transmettre les informations sur la nouvelle billettique à leurs collègues. « Cela fait presque trente ans que je suis chauffeur à la SEMITTEL. Alors c’était normal, pour moi, de candidater pour devenir référent. Il faut aider les jeunes et ça me fait avancer aussi. Cela force à rester informé sur les innovations, sur les nouvelles technologies », explique Irénée M’Changama qui a déjà participé à la formation d’une cinquantaine d’agents de la SEMITTEL. Au programme des séances, les agents partagent des connaissances sur les nouvelles modalités de paiement, les manipulations au moment du téléchargement des données sur les nouvelles cartes, mais aussi les informations à faire circuler parmi les usagers.
« C’est très important de dialoguer avec les usagers et de leur présenter correctement les nouveaux outils. Tous les agents doivent être bien préparés pour donner les bonnes réponses aux personnes qui montent dans le bus : comme ça, ils adhérent ! », continue le chauffeur référent.

« Le cycle de formation dure environ trois mois. C’est un véritable axe de développement, d’évolution et d’engagement pour nous », continue le directeur général délégué. Aussi, pour pouvoir libérer les salariés le temps de la formation, la SEMITTEL a dû renforcer son équipe et cinq conducteurs ont été recrutés. Les agents référents ont été promus également.

Internaliser la maintenance des bus électriques

Parallèlement à la nouvelle billettique, la SEMITTEL a entrepris d’internaliser la maintenance des bus électriques jusque-là réalisée par un prestataire externe. Cela requiert des compétences et une nouvelle expertise, bien entendu !

Trois agents, un mécanicien, un électricien et le responsable de maintenance sont donc partis en formation pour l’usine Bolloré Bluebus à Quimper où sont construits les bus.

« Nous avons visité la chaîne et assisté au montage des véhicules afin de repérer les emplacements des circuits sur les véhicules. Nous devrons ensuite nous appuyer sur notre connaissance du produit et les supports techniques pour assurer la maintenance électrique et mécanique des dix bus Bluebus du réseau Alternéo », précise Sébastien Boisrivaud, responsable du service. Un mécanicien de l’usine viendra, à son tour, à La Réunion pour continuer la formation de l’équipe et répondre ainsi aux interrogations concrètes.

A terme, les trois agents de la SEMITTEL formeront une équipe homogène et compétente, capable d’intervenir à tous les niveaux de la maintenance curative ou préventive pour que les bus électriques soient en temps et en heure au service des usagers du sud.

Un beau challenge que toute la SEMITTEL s’engage à relever !

/* ]]> */