Articles

Après Irma et Maria, l’éclaircie
Communiqués, Guyamag, Karumag

Après Irma et Maria, l’éclaircie 

« Quatre-vingt-dix pour cent des biens endommagés qui nécessitaient une expertise ont été expertisés », c’est l’éclaircie que les sinistrés de Saint-Martin et Saint-Barthélemy attendaient. Cinq mois après le passage des ouragans Irma et Maria, Loup de Fréminville, président du Comité des Assureurs des Antilles-Guyane, tire un bilan chiffré des indemnisations.

Propos recueillis par Willy Gassion

Combien de biens endommagés ont été expertisés ? 

Loup de Fréminville : les Ouragans Irma et Maria ont généré 44 500 déclarations de sinistres aux assureurs dont 22 500 liées à Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, et 22 000 pour Maria en Guadeloupe. Le coût global de ces deux ouragans est estimé à 1,82 milliard d’euros sur les dommages assurés dont 1,7 milliard pour Irma. Quatre-vingt-dix pour cent des biens endommagés qui nécessitaient une expertise ont été expertisés.

Quel est le montant des sommes déjà versées ? 

Pour Irma 310 millions d’euros ont été versés à ce jour par les assureurs aux sinistrés. Un certain nombre de dossiers pourraient faire l’objet de règlement mais sont bloqués faute de justificatifs : mainlevée bancaire, hypothèque, titre de propriété…

Combien de sinistrés ont été indemnisés ? 

Quarante-quatre pour cent des sinistres ont fait l’objet d’une indemnisation totale ou partielle pour Irma, ce chiffre est supérieur pour Maria où de nombreux sinistres ont été réglés en « gré à gré » soit sans intervention de l’expert.

Quels conseils pratiques donneriez-vous aux sinistrés pour faciliter et accélérer leur demande d’indemnisation ? 

Numérisez tous vos papiers importants (pièce d’identité, carte grise, titre de propriété, hypothèque…). Faites faire rapidement des devis de réparation sans attendre le passage de l’expert.

Quelles décisions ont été prises lors de la réunion du 18 janvier qui réunissait en Guadeloupe assureurs et experts en assurance ? 

Nous pensons qu’une meilleure coordination entre experts et assureurs devrait aider à accélérer le règlement de certains dossiers sinistre. Deux fortes décisions ont été actées : l’accord sur un nouveau mode opératoire concernant la gestion des sinistres en co-propriété sur Saint-Martin et la transmission par les experts des sinistres évalués mais avec absence totale ou partielle de justificatifs aux assureurs qui prendront le relai auprès de leurs assurés.

Qu’avez-vous à dire aux sinistrés non encore dédommagés ? 

Les assureurs qui opèrent sur les Iles du Nord sont conscients de la nécessité d’aller vite et ont mis en place des moyens importants pour régler au plus vite les sinistres  de  leurs assurés dès que cela sera possible.

Dans la même catégorie