Articles

Un e-Président pour la Martinique, 22 juin 2028
Actualités des experts, Madinmag

Un e-Président pour la Martinique, 22 juin 2028 

Ceci est peut-être une fiction.

Par Jean-Sebastien Delacroix, directeur d’agence de communication

Suite aux dernières élections de 2027, le constat est sans appel, les Français ne vont plus voter et pour plusieurs raisons bien identifiées :

• déçus, ils ont le sentiment amer que cela ne sert à rien,

• dépités, ils ne se reconnaissent dans aucun choix politique.

• le vote n’étant pas obligatoire, ils ne se rendent plus depuis longtemps aux bons vieux bureaux de vote traditionnels !

Hier la France se plaignait et demain la France… a trouvé une solution ! Une solution une fois de plus martiniquaise qui teste actuellement un nouveau programme politique qui semble obtenir d’excellents résultats. Si ce test se confirme, il est prévu d’être adapté à la Métropole d’ici l’année prochaine. Populi, l’algorithme machine contre machin…

Le Gwogle martiniquais, suite à son rachat récent de Google, a mis en place sa première promesse : la création d’un algorithme appelé “populi” qui tient le rôle du premier e-Président. Il s’agit d’un président sans distinction de couleur, de sexe, d’âge ou encore d’orientation sexuelle, mais bien le premier président dématérialisé.

Populi prend les décisions les plus rationnelles sur tous les sujets en fonction du contexte écologique, économique et social inspiré par les grandes tendances remontées par les réseaux sociaux. Rappelons que les décisions de Populi, qui ne sont finalement que des suggestions, sont validées et gérées par des ministres (agnostiques et végétariens) bien réels qui veillent à la mise en œuvre des lois et servent de garde-fous.

Les Citoyens martiniquais peuvent influencer la politique de Populi en temps réel en fonction de leur ressenti. Ils peuvent également intervenir via l’application citoyenne sur des sujets d’intérêts communs.

Souvenez-vous : la Montagne Pelée a été préservée suite au projet loufoque de la déplacer à Las Vegas dans l’idée d’y insérer un hôtel de repos pour milliardaire au sommet de notre mamelon adoré.

Permettre à des personnes en défaut vis-à-vis de la société de regagner des points d’estime auprès de la communauté. Chaque mois des opérations « plages propres » sont organisées afin de récupérer ces points à raison de 1 point par kg de déchets récoltés.

Mais il ne faut pas croire que Populi est déshumanisé. Et si la notion de contre pouvoir est devenue floue, en revanche, les initiatives numériques privées fleurissent pour rendre notre édile profondément attachant. Un algorithme alternatif devrait même voir le jour prochainement pour se poser en
« Populi » d’opposition. Il paraît même que certains groupes  romantiques travaillent actuellement pour lui trouver une épouse.

Bref, désormais une chose est sûre, le e-Président représente le peuple martiniquais dans sa totalité.

Votez Populi !

Autres articles à lire : “Une grande entreprise martiniquaise décide d’intégrer une déclinaison de l’algorithme à son conseil d’administration”, “La Reine d’Angleterre pense à Populi comme successeur officiel du trône”.

Dans la même catégorie