Dossier spécial Karumag

Fabienne Youyoutte, révélatrice de saveurs

Fabienne Youyoutte - Desir du palais

Fabienne Youyoutte révèle à nos palais la succulence des saveurs locales. Nous connaissons le goût typique du jus de canne sur la langue, ou encore celui des patates douces bouillies à l’eau. A travers ses glaces et pâtisseries, Fabienne sublime nos goûts d’enfance.

Par Jean- Luc Goubin

C’est en 2005 qu’elle crée son entreprise à Pointe-à-Pitre avec un salarié. Aujourd’hui, l’activité génère sept emplois et une nouvelle boutique a été implantée à Sainte-Anne sur la plage du bourg. « J’ai voulu montrer aux Guadeloupéens qu’il y avait d’autres découvertes gustatives à envisager au-delà des classiques parfums tels que le sorbet coco, la pistache, le rhum-raisin, le chocolat ou encore la fraise ». C’est à travers ses glaces, pâtisseries, confiseries, mignardises au chocolat qu’elle tend la main aux visiteurs d’un jour. Changer les habitudes ne s’est pas fait du jour au lendemain. La persévérance, la constance dans la qualité ont porté leur fruit. « C’est un travail de longue haleine. Le public a pris du temps à adhérer. Mais, aujourd’hui, je suis satisfaite des résultats. Les clients osent. » La boutique ne désemplit pas et les habitués ont leurs préférences : les glaces “Lkp”, “Trois épices”, “Platine” et les pâtisseries rivalisent de séduction, si irrésistibles pour les gourmets qui se pressent dans la boutique.

Avec cet héritage, je me suis forgé une identité, une force

« A travers mes créations, j’ai apporté beaucoup de moi-même. J’ai vécu avec ma grand-mère qui a su toujours nous nourrir avec ce qu’elle plantait. C’est un peu de mon histoire, de mon enfance que je porte en moi. Je sais qui je suis, je sais d’où je viens. » En transformant des produits, elle y apporte aussi sa touche toute féminine.
« Ça a été ma démarche par exemple pour la patate douce ou encore la farine de manioc, des produits pourtant courants, mais pas reconnus à leur juste valeur».

Au delà de ce combat pour la défense des saveurs locales, Fabienne a été confrontée aux difficultés d’être une femme cheffe d’entreprise et mère de famille. Elle a dû s’affirmer auprès de certains fournisseurs qui la sous-estimaient ou s’imposer dans son équipe comme leader tout en assumant son rôle de mère. « C’est plus dur pour une femme ! J’ai dû me battre trois fois plus qu’un homme ! C’est après le travail, qu’un soir j’ai accouché. Huit jours plus tard, j’étais dans ma boutique. N’ayant pas tous les jours des solutions de garde, il m’arrivait de travailler avec mes enfants installés dans un couffin à coté de la vitrine ». Fabienne Youyoutte n’a jamais baissé les bras. Elle vous attend du mardi au dimanche avec ses saveurs renouvelées au rythme des saisons.

Pointe-à-Pitre

53 chemin des Petites Abymes

0590 88 54 40

Sainte-Anne

11 rue Bastaraud

0590 48 57 33

Facebook : desirs.du.palais

Instagramme : desirsdupalais

/* ]]> */