Articles

Megaquarius : nage en eaux guyanaises
Guyamag, Portraits

Megaquarius : nage en eaux guyanaises 

Myrtho et François Mandé croient en les potentialités humaines et sportives de la Guyane. Pour preuve, leur engagement est quotidien et leurs actions intarissables. Objectifs : développer les activités liées à la natation et former les talents sportifs de demain. Immersion dans les eaux du Mégaquarius.

Par Aurore Portelli

La natation sous toutes ses formes

Créé il y a presque 30 ans par Myrtho et François Mandé, le Mégaquarius Club Ville de Cayenne, affilié à la Fédération Française de Natation, propose à ses adhérents une multitude d’activités : natation prénatale, natation éveil, école de natation, aquaform, aquafooting, natation adultes et natation de compétition. Myrtho, président du club, mais aussi de la Ligue de Natation de Guyane et membre du Comité directeur de la FFN  avait à coeur de développer la formation et le sauvetage aquatique. C’est chose faite : l’association dispose de sa section secourisme et est habilitée par la Fédération nationale des métiers de la natation et du sport à former au Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique. Les personnes en situation de handicap sont également au cœur des préoccupations avec une section dédiée en partenariat avec le Comité Handisport.

François Mandé, quant à lui, est président délégué et entraîne aux côtés de David Canu, directeur technique, les nageurs de la section Elite qui a notamment vu émerger d’illustres champions tels que Medhy Metella, Qulaüs Quammie, Yonel Govindin, Steven Aimable ou encore Dorian Pedro-Leal. Fiers des atouts de la Guyane, les Mandé ont été précurseurs dans la pratique de la natation en eau libre et ont su positionner la Guyane auprès de la FFN.

L’esprit « Méga »

Le Méga (Mégaquarius) est issu d’une famille de Saint-Georges de l’Oyapock, qui a toujours pratiqué « Le Mayouri »
(ensemble). Les Mandé sont animés par de fortes valeurs qu’ils ont su développer entre les adhérents : l’entraide, la solidarité, la fraternité sans discrimination. Au bord du bassin, c’est toute une équipe d’entraineurs bénévoles qui transpire l’esprit Méga : « Pli vit, pli rot, pli fò ».

Des projets bouillonnants 

Résolument impliqués pour le développement de la natation guyanaise sur l’ensemble du territoire, le duo positionne le Méga sur de nombreux projets : le Cayenne Beach Vacances, Nager grandeur nature, Ma Guyane Nage en partenariat avec le Rectorat de la Guyane et la CTG ( Collectivité Territoriale de Guyane). Véritables techniciens reconnus, ils ont également accompagné les réflexions et les travaux dans le cadre du projet Guyane Base avancée.

Depuis trois ans, le Club est porteur de l’Opération « Savoir nager », en partenariat avec la CTG et la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale), qui a pour but d’installer des bassins flottants dans l’Ouest guyanais pour pallier l’absence de piscines. Pour cette opération, le club a bénéficié des parrainages de Qulaüs Quammie et l’année suivante du champion médaillé olympique Grégory Mallet,  formé  en Guyane et ancien membre du club. Une belle visibilité pour la Guyane !

Un open international dans les startings blocks

En ce début d’année, le Mégaquarius revêt la casquette d’organisateur de l’Open Festival de Natation. Du 9 au 11 février 2018, la 3ème édition s’est tenue au stade nautique de la ville de Cayenne. Cette compétition de référence nationale et internationale a constitué un événement sportif majeur en Guyane. La précédente édition en 2011, à l’initiative de Jérémy Gajate, ancien nageur et entraîneur du Mégaquarius, avait accueilli des nageurs de haut niveau et avait inscrit la natation guyanaise en qualité d’outil d’excellence et de performance face aux échéances olympiques. Cette année, quatre clubs du Suriname étaient présents.

Depuis sa création, les nageurs du Méga se sont largement illustrés : le club totalise le plus de nageurs guyanais à avoir participé aux championnats de France et détient plus de trente meilleures performances françaises, toutes catégories confondues

Au-delà de la compétition, à travers l’exemple de talents sportifs guyanais, les Mandé et David Canu nourrissent l’ambition de mettre l’eau à la bouche des jeunes nageurs guyanais. Et c’est tout à leur honneur !

Related posts