Articles

Natacha à l’Optimum
Dossier spécial, Karumag

Natacha à l’Optimum 

Après avoir créé Optimum Accueil Animation en Guadeloupe, puis en Martinique, deux agences spécialisées dans la mise à disposition d’hôtesses d’accueil et d’animations commerciales, Natacha Peccatus fonde aujourd’hui Optimum Interim, et propose du personnel polyvalent dans divers secteurs d’activité. Portrait d’une cheffe d’entreprise discrète mais ambitieuse.

Par Philippe Kéra

Je pousse la porte de l’agence Optimum et déjà une certaine effervescence à l’intérieur : trois jeunes femmes essayent les tenues de leur prochaine mission d’hôtesses. Natacha Peccatus me reçoit et s’excuse de n’avoir pas eu le temps de ranger son bureau. Ce n’est pourtant pas le capharnaüm autour de son ordinateur. Son téléphone sonne, elle répond et demande à son interlocuteur de la rappeler. Natacha Peccatus semble maitriser parfaitement son environnement.

Ne jamais blâmer une contrariété 

Le bon sens populaire des gens d’ici prétend qu’« il ne faut jamais blâmer une contrariété », un dicton que pourrait faire sien Natacha Peccatus. A la suite des mouvements sociaux de 2009, Natacha perd son emploi de responsable du département accueil et animation au sein d’une agence et décide de créer sa propre entreprise Optimum. Neuf ans après sa création, l’agence Optimum élargit ses compétences. « Avec la création d’Optimum intérim nous sommes aujourd’hui en mesure de mettre à disposition de nos clients, des vendeurs, des caissiers (hommes et femmes), du personnel formé au crédit et des secrétaires polyvalentes dans les secteurs du marketing, de l’événementiel et de la communication. A Optimum, nous faisons du sur-mesure et créons des prestations à la carte, adaptées aux besoins spécifiques de nos clients ».

Les clés de la réussite

Face aux difficultés inhérentes à ses fonctions de dirigeante, Natacha Peccatus mesure aussi le chemin parcouru et reconnaît s’épanouir dans son travail. « Aujourd’hui, l’agence bénéficie d’une bonne notoriété et d’une bonne réputation, mais le client n’est jamais acquis ! Notre plus gros challenge est de perdurer. Il faut sans cesse se remettre en question et s’améliorer. J’ai fait naître Optimum ! Je sais de quoi je suis partie ; aujourd’hui, je sais où je vais. Rigoureuse, exigeante, j’ai le souci du détail, je suis attentive à mes collaborateurs et à l’écoute de mes clients. Ce n’est qu’ainsi que nous pouvons faire du bon travail.

Une femme d’entreprise

Voilà qui est dit. Plus que de la sémantique, c’est là un cri identitaire !
Derrière cette cheffe d’entreprise hyperactive se cache une femme. C’est avec un grand sourire que Natacha Peccatus se réjouit de constater « qu’il y a de plus en plus de femmes à des postes de responsabilité. « J’assume pleinement d’être une femme à la tête d’une entreprise. C’est une avancée dont je suis fière ».

Un sticker jaune collé sur l’écran de son ordinateur avec une écriture d’enfant, celle d’un de ses fils qui rappelle à l’ordre ce bourreau de travail :
« maman c’est l’heure on rentre ».

Dans la même catégorie