Articles

Ü Art : flammes d’entrepreneures
Actualités des réseaux, Guyamag, Karumag, Madinmag

Ü Art : flammes d’entrepreneures 

C’est aux Primeurs, cette épicerie du boulevard Général de Gaulle, vieille de plus de soixante ans et aujourd’hui inscrite dans le paysage « culturel » de la ville de Fort-de-France, que nous retrouvons Paulette Pierre-Louis Pastel, entrepreneure dynamique et au franc parlé, la gérante depuis vingt-six ans. Avenante, tenace, ambitieuse, à l’écoute et forte de ses trente-deux ans d’expérience, elle évoque l’entrepreneuriat au féminin et les facteurs clés du succès pour obtenir une entreprise pérenne et fière de sa longévité.

Selon Paulette P-L Pastel, « être entrepreneure, une cheffe d’entreprise, tient plus d’une réelle vocation que d’une question de genre. Il faut avant tout pouvoir porter des valeurs comme le courage, la maîtrise de soi, la persévérance, l’intégrité et être prête à gérer toutes les contingences de la vie d’une entreprise pour atteindre ses objectifs. C’est affronter le vide, le cahot, parfois même côtoyer l’échec, le jugement et les transcender pour créer et se réinventer chaque jour. En tant que femme, c’est aussi supporter et affronter la pression de la société qui impose de réussir à la fois sa vie de mère, d’épouse et de cheffe d’entreprise (d’où le burn out de certaines). C’est avoir la force de rassurer son enfant, son compagnon quand soi-même on voudrait pouvoir l’être et retenir ses larmes de frustrations. C’est être constamment à l’affût, attentive, gérer et régler toutes les situations, soigner les petits bobos, les peines de cœur et assurer les études des enfants. C’est pouvoir passer en un instant, de la douceur à la force et inversement, tout en étant concentrée sur l’entreprise : la responsabilité est une affaire sérieuse. »
C’est peut-être en cela que la façon d’appréhender le management diffère de celui d’un homme, avec une vision plus proche et familiale, comme celui qu’elle applique depuis tant d’années dans ce commerce de proximité, où son sourire irradie les lieux et les passants.

Elle ajoute que l’une des clés fondamentale de son succès et de la pérennité des Primeurs est sans nul doute l’humilité. « Hommes ou femmes, nous avons à affronter les mêmes défis : charges salariales et patronales trop lourdes pour les PME, des prix d’achats qui ne permettent pas de concurrencer les grandes surfaces, la négociation avec les banques parfois rude, des accords d’échelonnements de règlements avec les huissiers qui comme pour tant d’autres structures et commerces du centre-ville de Fort-de-France permettent de survivre. Et quelles que soient les maladies, il est absolument nécessaire d’être encore et toujours présente pour son équipe, continuer seule les démarches, parfois dans l’inconfort et le doute et plus que tout : garder le sourire, la foi et l’optimisme.

En résumé, l’entrepreneuriat qu’il soit au féminin ou au masculin est un challenge, une prise de risque dont on sort grandi puisque l’on apprend tous les jours des autres, mais aussi de soi. Un apprentissage que nous nous devons de transmettre à nos enfants pour leur inculquer l’art de la réussite. »

Les Primeurs, 38 Bd Général de Gaulle 97200 FDF

De 6h00 à 19h00 du lundi au vendredi – le samedi de 7h00 à 14h00 – dimanche et jours fériés de 7h00 à 13h00

ÜART

Promouvoir- Valoriser- Associer Marques et Culture Caribéenne

+596 696 81 60 57

uartblog@gmail.com

www.u-art.fr

Related posts