Articles

Caraïbes Factory revisite notre patrimoine mémoriel
Hors série, Salon Madame

Caraïbes Factory revisite notre patrimoine mémoriel 

La toute jeune start-up lancée par cette entrepreneure aventureuse a fait de la visite guidée d’entreprises industrielles ou artisanales un gisement d’expériences et de découvertes immersives valorisant les savoir-faire insulaires.

Par Daniel Rollé

Au terme d’un parcours universitaire mené tambour battant et marqué du sceau du partage d’expériences (couronné par un master en communication en 2013), Sylvia Phibel-Puissant, alors consultante en communication globale, se mue, en mars 2017, en initiatrice-fondatrice d’une start-up à valeur d’innovant défi entrepreneurial. En témoigne son cœur de métier singulier : la visite d’entreprises.

Creusets de savoir-faire

Sur un marché potentiel de quelque 3600 entreprises « visitables » par un public de résidents et de touristes mêlés, étonnamment demandeurs, Sylvia Phibel-Puissant a eu tôt fait de sélectionner pour sa jeune entreprise quelques pépites pionnières à valeur de cartes de visites attractives. « Tout est parti de la Centrale géothermique de Bouillante – la seule de France et de la Caraïbe insulaire – qui a servi à Caraïbes Factory de test grandeur nature et de rampe de lancement vers d’autres expériences partagées. » L’engouement immédiat d’un public enthousiaste, curieux et avide d’apprendre, est vite venu valider l’intuition de départ de Sylvia : « L’industrie n’est pas qu’une histoire de machines. L’artisanat n’est pas qu’un creuset de forge pour des outils du quotidien. Ces secteurs d’activités sensibles signent en filigrane leur ancrage historique sur un territoire donné et donnent à comprendre l’aventure partagée d’hommes et de femmes pétris de savoir-faire uniques, réunis autour d’une même passion. » Découvrir des process et mettre en relation visiteurs passionnés et experts en branches industrielles ou artisanales atypiques, « c’est ouvrir la porte à bien d’autres champs d’expériences, voire susciter des vocations pérennes, en s’initiant aux secrets de fabrication d’une distillerie par exemple – comme c’est déjà le cas lors des visites organisées à la distillerie Bologne, la plus vieille de Guadeloupe – mais aussi d’une minoterie, d’une bonifierie, d’autres unités agro-industrielles, pharmaceutiques, scientifiques, voire spécialisées en énergies renouvelables, etc. « Il n’y a pas de limites. » Autre site devenu partenaire : l’Espace aqualudique de Ravine Chaude, au Lamentin. L’immersion, promise pour juin prochain, dans les arcanes de l’Archipel des Sciences et du laboratoire C3Mag de l’Université des Antilles sera l’illustration supplémentaire de la pertinence de ses choix. Avec, à terme, la perspective sereine d’expériences partenariales étendues à d’autres sites potentiels de la proche Caraïbe insulaire. Leur ligne de mire commune :
la préservation des patrimoines culturels, naturels et mémoriels des Caribéens, solidairement réunis.

Caraïbes Factory

0690 20 54 04 

bonjour@caraibesfactory.com

www.caraibesfactory.com

Dans la même catégorie