Formation et emploi Karumag

Thierry Génélan : un artisan boucher en master II

Thierry Génélan

Issu du commerce alimentaire, son parcours atypique l’amène à s’occuper d’un rayon de boucherie, sans réelle formation. Il est attiré par l’artisanat mais comprend vite qu’un brevet professionnel lui est nécessaire pour progresser. Mais cela ne lui suffit pas. Avec une volonté d’excellence, il va patienter deux ans de plus, jusqu’en 2014, où il est admis dans la Formation de l’ESCP. Aujourd’hui, basée au Moule, son entreprise comprend quatre salariés et deux camions qui tournent sur les marchés nocturnes.

Propos recueillis par Jean-Paul Rivière

Comment avez-vous appréhendé cette longue formation ?

Thierry Génélan : A l’issue du tronc commun, en première partie, je dois reconnaître que j’ai voulu abandonner. Mais l’encouragement de la responsable pédagogique m’a accompagné dans la deuxième année. C’était très dur pour moi comme pour mon entreprise, car pendant ces deux ans, l’activité économique s’est effondrée. J’ai pu trouver des financements pour cette formation grâce à mon OPCA et à la Chambre des Métiers.

Vous étiez le seul artisan. Etait-ce un challenge supplémentaire ?

Il est vrai que le niveau de cette formation relève de l’excellence et bien qu’issu du secteur artisanal, il était primordial pour moi d’obtenir mon diplôme. J’ajouterai que la provenance de mon milieu professionnel n’a pas eu d’impact sur mon intégration aux différentes séances de travail avec le groupe.

Depuis, nous avons créé un réseau et nous nous revoyons de temps à autre. Nous continuons à échanger nos informations et nos expériences.

Quels sont les domaines qui vous ont le plus intéressé ?

Le diagnostic d’entreprise, sur lequel je suis revenu plusieurs fois m’a permis de prendre conscience du fonctionnement de mon activité. Cela m’a été profitable pour définir la stratégie de mon entreprise. Titulaire d’un bac comptabilité et gestion, je n’ai pas eu trop de difficulté avec l’analyse financière.

Votre vie professionnelle a-t-elle changé depuis cette formation ?

Aujourd’hui, j’ai mis en place une vraie stratégie au sein de mon entreprise, permettant à mes collaborateurs de mieux comprendre l’objectif de la société. Des réflexions sont déjà menées pour de nouvelles stratégies pour l’avenir. Je mesure au quotidien l’importance d’avoir suivi cette formation et j’encouragerai les artisans à faire ce sacrifice de deux ans pour être sur la voie de l’excellence.

/* ]]> */