Formation et emploi Karumag

Xavier Baltus : la carte excellence

Xavier Baltus

Après une formation initiale technique, un BTS IG puis un DEST en informatique, il crée à 25 ans la société NOVATEC en 2005, dont l’activité de départ est la mise à jour des Cartes Vitales dans les Antilles-Guyane et la Réunion. Puis l’entreprise développe rapidement des produits en monétique bancaire, avec en 2007 la création en particulier du premier réseau dédié aux terminaux de paiement mobile, du petit commerçant jusqu’à la grande distribution. NOVATEC va alors investir sur le développement de solutions autour des cartes à puces, cartes prépayées, cartes de fidélité autour de plates-formes innovantes et performantes. Outre ses bases aux Antilles-Guyane, aujourd’hui NOVATEC a des clients en France métropolitaine, à Haïti, en Jamaïque, à la République Dominicaine, à l’ile Maurice, à Mayotte pour lesquels 31 collaborateurs interviennent.

Xavier Baltus se définit comme un homme optimiste et passionné par les nouvelles technologies.

Propos recueillis par Jean-Paul Rivière

Quelle a été votre motivation pour entamer cette formation ?

Xavier Baltus : Nos problématiques n’étaient plus techniques. En 2014, je souhaitais consolider mes connaissances en gestion pour assurer le développement de NOVATEC, et maîtriser nos activités à l’international.

Ces deux ans de formation, à raison de trois jours par mois, vous ont-ils imposé des contraintes ?

J’étais motivé, donc je me suis organisé et j’ai pu m’appuyer sur mon équipe qui m’a soutenu. N’étant pas salarié, j’ai dû financer personnellement un investissement de
19 000€ que je ne regrette pas.

Quels ont été les modules qui vous ont le plus apporté ?

La négociation, avec le professeur Vincent Eurieult, par ses méthodes pragmatiques et applicables m’a beaucoup intéressé. Les disciplines du marketing et de l’analyse financière m’ont été également d’un grand apport. La CCI nous a offert la possibilité d’être formés par des intervenants qui étaient tous docteurs dans leurs domaines.

Aujourd’hui, comment évaluez-vous les bénéfices de cette formation ?

Je suis plus incisif dans les décisions au quotidien. Mon apprentissage de départ s’est fait sur le tas, dans la pratique. Mon management est plus méthodique désormais. J’ai pu également affiner ma démarche stratégique, grâce en particulier aux outils concrets que nous ont donnés les enseignants de l’ESCP, qui est la troisième Ecole de Commerce de France. Depuis j’ai recommandé cette formation à d’autres managers.

/* ]]> */