Formation et emploi Madinmag

Orange Antilles-Guyane : techniciens réseaux, promotion 100% féminine !

Orange Antilles-Guyane techniciens réseaux promotion 100% féminine

Quinze femmes suivent actuellement la formation techniciennes de réseaux, câbles et télécommunications.  Une première en Martinique pour cette promotion 100% féminine.

Par Mathieu Rached 

Elles sont douze Martiniquaises, deux Guadeloupéennes et une Guyanaise. Quinze femmes, âgées de 20 à 40 ans, qui ont intégré la formation techniciennes de réseaux, câbles et télécommunications. 

Une formation en alternance, en partenariat avec l’Institut Martiniquais de Formation Professionnelle des Adultes (IMFPA), Orange Antilles-Guyane et Constructel, qui a démarré en octobre 2017 et se terminera en novembre prochain. Une promotion 100 % féminine, première du genre, pour laquelle les différents responsables en cours et sur le terrain ne cachent pas leur enthousiasme, décrivant des stagiaires méritantes, ambitieuses et appliquées. Auparavant caissière, ingénieure optique, titulaire d’un bac pro commerce, d’une formation littéraire ou d’une licence de mathématiques… Elles réunissent une étonnante diversité de parcours. « Aucun prérequis technique n’était exigé au moment du recrutement, mais la sélection parmi les cent candidates s’est faite en fonction de leur motivation et de leur appétence pour les nouvelles technologies », résume la DRH de l’unité réseau Orange Antilles-Guyane. Mission réussie. 

Féminisation en cours

Loin d’être une formation bricolée à la va-vite pour tenter de valoriser les femmes, la démarche de féminiser les postes au sein d’Orange Antilles-Guyane « fait partie de la politique de l’entreprise et de nos objectifs annuels », précise Thierry Kergall, directeur Orange aux Antilles-Guyane. A l’image des efforts entrepris afin de réduire les inégalités salariales entre les femmes et les hommes, 6 % chez Orange contre 20% en moyenne en France, cette première formation de « techniciennes » dans les Antilles fera date. Car traditionnellement, ce type de poste était, sinon réservé, en tout cas occupé par des hommes… exclusivement. « On ne comptait jusqu’à présent aucune femme technicienne réseau, câbles et télécommunications dans nos équipes », rougit le directeur de Constructel devant les stagiaires réunies en avril pour un point de mi-parcours. Prolongement d’un programme existant chez Orange en Métropole, cette initiative de former des femmes satisfait pleinement la politique d’employabilité, notamment de la jeunesse et particulièrement des femmes, chère à tous les acteurs politiques, économiques et sociaux de la Martinique. « On a cinq ans de déploiement de fibre optique devant nous sur les trois départements, détaille le directeur, on a besoin de ces compétences formées localement ».
Pas de doute, les femmes feront bel et bien partie du jeu, en attestent d’ailleurs la dextérité, l’implication et la motivation des quinze premières stagiaires. 

Un emploi (et un contrat) assuré

Elles termineront leur formation en novembre prochain. Destinées à encadrer les installateurs réseaux, câbles et télécommunications, à gérer des projets et des équipes, elles apprennent leur métier sur une base de contrat en alternance. Soit « un rythme de deux semaines de cours théorique dans les locaux de l’IMFPA, suivies d’un mois à un mois et demi de stage en entreprise, soit chez Orange Antilles-Guyane, soit chez Constructel », détaille le responsable pédagogique de la l’IMFPA. Douze mois à l’issue desquels, elles seront des techniciennes opérationnelles et autonomes, prêtes à être embauchées « une fois le diplôme en poche », poursuit le responsable. Du côté des stagiaires, « on est déjà des techniciennes, en tout cas on se ressent comme telles, » témoigne l’une d’entre elles. Une autre constate qu’une fois en dehors de la formation, elle reconnaît ses lieux d’intervention et se les approprie spontanément évoquant « notre poteau », « notre raccord »… Un sentiment banal et symbolique qui les fait toutes sourire. Elles ont pris leur place naturellement.

/* ]]> */