Articles

CCIM la retraite, une étape à anticiper
Formation et emploi, Madinmag

CCIM la retraite, une étape à anticiper 

La retraite aussi se prépare. La CCIM assure une formation de vingt et une heures qui permet d’envisager sereinement son départ à la retraite. 

Par Mathieu Rached

La retraite. Vaste programme. Il y a ceux qui s’en réjouissent à l’avance, ceux que ça angoisse quelque peu. Mais tous seront confrontés à ce moment de « passage à la retraite ».
Par ses aspects administratifs et les remous au plan personnel, la perspective de la retraite constitue un moment charnière, tout à fait singulier. Comme toute étape de la vie, elle s’anticipe et se prépare. 

C’est un vrai choc le passage à la retraite ? 

Cathy Baselto (psycho-gérontologue, thérapeute, for-matrice) : Ce passage entraîne en effet une déstructuration totale du temps et place la personne dans une situation radicalement nouvelle. Les ressources financières diminuent, il y a rupture du réseau social, l’image de soi perd de sa force, l’isolement et la solitude peuvent conduire au repli sur soi, puis à la perte d’identité subjective. Pire, le face à face conjugal peut devenir insupportable, à cause d’une proximité inhabituelle. Bref, un tableau plutôt noir n’est-ce pas ? (rires). Mais rien d’insurmontable ! C’est tout l’enjeu de se préparer et de trouver les recours pour d’aborder cette nouvelle étape de vie de façon sereine.

Quel est l’objectif que vous vous fixez ? 

Amener nos stagiaires au nécessaire travail sur soi et leur faire prendre conscience que cette démarche, intime, profonde, prend tout son sens, à ce moment. Toute la partie psychologique de la formation va permettre de mettre à jour ses attentes réelles et ses véritables besoins avec une exploration sincère de ses espoirs et ses craintes pour affiner son projet personnel de vie.

Une grosse part du travail repose donc sur les sta-giaires ?

Comme pour toute formation, oui, l’implication du participant est une condition de réussite majeure. Elle passe par des questionnaires, des tests, des ateliers en sous-groupe, des espaces de réflexion collective et individuelle, des jeux de rôle…

Comment se mesure l’impact de la formation à l’échelle individuelle ? 

Ces vingt et une heures d’apport théorique et de mise en situation pratique permettent aux participants d’éviter tout déni et de mieux se connaître, de comprendre leurs propres modalités de résistance, les stratégies de
sabotages possibles… Ils sont mieux armés pour entamer
cette nouvelle phase de leur vie.

Quel sujet choisissez-vous d’aborder avec les sta-giaires ?  

Gaston Eniona (retraité depuis vingt et un ans, formateur bénévole) : Je leur parle principalement de leur pouvoir d’achat en tant que retraité. C’est à mon sens, un sujet central et un véritable enjeu individuel pour ne pas perdre pied et ne pas passer à côté de cette étape de notre vie. A ce titre, l’objectif N° 1 quand la retraite approche est de solder toutes ses dettes (voiture, équipement etc.). Sans quoi on risquera de basculer dans une situation difficile, voire très difficile. 

Et ensuite, que doit-on faire une fois à la retraite ?  

Des économies ? 

Nos revenus baissent quand on devient retraité. Et le risque c’est de se laisser emporter par l’angoisse, fréquente, légitime mais erronée, de « comment je vais faire ? Je ne vais pas y arriver ». L’angoisse est un mauvais conseiller, mieux vaut prendre les choses rationnellement, faire ses comptes… tout en continuant à vivre, c’est-à-dire à s’habiller, à prendre soin de soi, à sortir, aller au restaurant etc. Mais à hauteur de son nouveau budget.

C’est la continuité qui compte selon vous ? 

Absolument. Rien de s’arrête ni ne mérite de s’arrêter quand on passe à la retraite. On continue à être des acteurs de la société d’une part en tant que consommateurs, et d’autre part en faisant le choix de nous rendre utiles dans différents cercles pour faire valoir et pour stimuler nos facultés cérébrales, mentales et physiques. 

À quel âge doit-on préparer sa retraite ? 

J’ai préparé la mienne trente ans avant. Je préparais mon avenir et la retraite en faisait partie… Mais vous savez, la retraite, c’est simplement une deuxième vie. Ça se passe très bien si on choisit que ça se passe bien, (sourires). Il n’est jamais trop tôt pour y penser.

Prochaines formations : 

19, 20 et 21 septembre et 14, 15, 16 novembre 2018

CCI Martinique Formation 

0596 42 78 78

formation@martinique.cci.fr 

www.martinique.cci.fr

Dans la même catégorie