Articles

IGUAVIE l’élevage guadeloupéen est au top !
Dossier spécial, Karumag

IGUAVIE l’élevage guadeloupéen est au top ! 

Différentes crises l’ont mis à l’épreuve dans les années 1970, mais l’élevage guadeloupéen a de la ressource. Avec les années 2000, le secteur a réalisé une profonde restructuration axée sur le développement durable. Eclairage avec Gérard Blombou, président.

Propos recueillis par Julie Clerc

L’IGUAVIE a quatorze ans. Qu’est-ce qui a présidé à sa création, en 2004 ?

Gérard Blombou : Sa création répond à la volonté des professionnels de l’élevage de Guadeloupe de mieux coordonner les efforts et de rationaliser le développement pour conquérir des parts de marché. Son projet interprofessionnel a donc un objectif double : structurer la production autour d’organisations collectives de producteurs afin d’augmenter les tonnages produits, mais aussi de favoriser l’émergence de structures de commercialisation et de transformation.

Quels métiers et quelles filières regroupe-t-elle ?

L’IGUAVIE rassemble tous les métiers, de l’amont à l’aval d’une filière : les métiers de production (l’éleveur et ses ouvriers) et les métiers de services : techniciens des structures agricoles, commerciaux, vétérinaires et inséminateurs, métiers de la provenderie (fabrication d’aliment du bétail), transporteurs d’animaux vivants ou de viande. Citons aussi les activités de transformation de la viande (en abattoir ou en atelier de découpe), les métiers de la distribution (en boucherie artisanale ou en grande et moyenne surface), et les instituts scientifiques de recherche et de développement, présents en tant que partenaires.

L’IGUAVIE représente aussi huit filières : bovine, porcine, caprine-ovine, volaille de chair, œuf, cunicole (lapin), apicole (miel) et aquacole (ouassou et poisson d’élevage).

Concrètement, à quoi sert une association interprofessionnelle ?

Organisme privé reconnu par l’Etat, une interprofession est une structure de concertation qui rassemble producteurs, transformateurs et distributeurs en vue de réglementer et de promouvoir leurs rapports. 

Pourquoi dit-on que l’IGUAVIE défend bec et ongles les professionnels de l’élevage ?

D’abord parce que la création de l’IGUAVIE relève de la volonté des éleveurs de s’organiser pour gagner des parts du marché intérieur ! L’IGUAVIE est l’interlocuteur privilégié des instances locales, nationales et européennes pour tous les dossiers liés à l’élevage en Guadeloupe. Or produire et vendre au pays Guadeloupe est l’une des principales solutions pour créer de la richesse et des emplois !

Comment améliorer le quotidien des éleveurs ?

En trois mots : commercialisation, juste rémunération et paiement régulier de sa production. Il faut donc trouver des débouchés sur le marché local pour écouler la production des éleveurs.

Dans la même catégorie