Articles

Lory Mc Gyver promotionne les produits péyi dans l’Hexagone
Actualités des réseaux, Guyamag, Karumag, Madinmag

Lory Mc Gyver promotionne les produits péyi dans l’Hexagone 

Nos produits péyi ont aussi la cote outre-Atlantique. Ce n’est pas Lory Mc Gyver qui vous dira le contraire. Membre de Jeunesse Outre-Mer, elle est aussi fondatrice de la structure associative, « Nous, Vous Iles », à Choisy-le-Roi dans le Val-de-Marne, qui ne manque pas de mettre en valeur notre production locale dans l’Hexagone. 

Produits péyi, qu’est-ce que cela vous évoque ? 

Dans ma famille, je fais partie de la première génération à être née à Paris. Lorsque je découvre un produit péyi, dans un premier temps, ce que je ressens c’est de la fierté puis ensuite l’inquiétude de ne pas pouvoir trouver ce produit près de chez moi et/ou sans payer des frais de port exorbitants. 

Cela m’évoque aussi l’artisanat, l’édition, la gastronomie, la tradition, la culture, l’innovation, l’avenir mais surtout des femmes et des hommes de talents qui, à travers leurs idées, leurs créations sont les ambassadeurs de nos destinations.

Depuis longtemps déjà, à Paris, le salon de l’agriculture, le Salon de la gastronomie et/ou la Foire de Paris sont des rendez-vous incontournables pour les nouveautés
« produits péyi » mais ensuite comment les retrouver ? C’est la question à laquelle j’ai voulu répondre en intégrant une boutique au sein de « Nous, Vous, iles – Espace Culturel Outre-Mer ». Cette structure associative permet à nos talents d’avoir un lieu pour distribuer, faire découvrir et vendre leurs produits péyi.

Exceptés les produits agro-alimentaires des filières banane et canne à sucre, les autres produits péyi peuvent séduire dans l’Hexagone ? 

Par expérience, je sais, que tous les produits péyi séduisent dans l’Hexagone et à l’International dès qu’ils sont visibles et mis en valeur dans les commerces. Depuis quelques années en Ile-de-France, notamment mais pas que, on assiste à la naissance de commerces de proximité qui ont pour concept innovant de distribuer uniquement des produits péyi.

Quelles sont vos aspirations pour la production locale des Outre-Mer ? 

Ce que j’aimerais c’est qu’il y ait plus de structures, de commerces de proximité et de réseaux de distribution spécialisés dans la production locale des Outre-Mer dans l’Hexagone, mais plus particulièrement en Ile-de-France, dans un premier temps. Pour que la distance géographique ne soit plus un frein économique tel que le subissent aujourd’hui nos talents et nos produits péyi. L’objectif serait que nos produits issus de la production locale développent l’économie de nos régions et proposent plus de débouchés à nos jeunes diplômés.

 

Dans la même catégorie