Dossier spécial Karumag

La SCIC Maillon fort de la chaîne solidaire

Patrick Seignouret scic

L’engagement de la Société Caraïbe d’Industrie Chimique (SCIC) au profit des mondes agricoles et urbains ultramarins se concrétise en actions de terrain respectueuses de l’environnement. Une implication solidaire et pérenne confirmée par Patrick Seignouret, son directeur. 

Propos recueillis par Daniel Rollé

Fournitures de fertilisants et d’engrais adaptés au profil des sols, conseils agronomiques sur site, la SCIC s’affirme-t-elle toujours partenaire naturel des exploitants agricoles ultra-marins ?

Patrick Seignouret : Plus que jamais, depuis plus de tente ans. Depuis sa création, en 1981, la SCIC – qui n’a de “chimique” que cet adjectif maintenu dans l’acronyme d’origine – n’a eu de cesse de conforter son positionnement stratégique d’entreprise industrielle et commerciale au service de sa clientèle. Il n’y a aucune chimie lourde dans nos activités. La SCIC est reconnue comme un maillon incontournable de la chaîne de production agro-industrielle aux Antilles-Guyane (ainsi qu’à la Réunion désormais, via notre distributeur sur place), dans le domaine de la fourniture de fertilisants et de solutions destinées à l’agriculture comme dans celui du conseil agronomique en milieu tropical humide : nos préconisations de piégeage des charançons du bananier ou de la patate douce à partir d’hormones de synthèse en sont l’illustration signifiante. L’outil industriel dont nous disposons nous permet de proposer la gamme d’engrais et d’amendements la plus étendue possible et de fournir ainsi à chacun de nos clients la solution de fertilisation correspondant précisément à ses besoins. Notre mot d’ordre constant : adapter notre offre aux réalités et contraintes de notre territoire-cible, au plus près des populations dont nous sommes issus et qui nous font confiance.

« Avancer, Innover, Progresser » : votre devise constante d’entreprise se manifeste aussi, désormais, dans le champ des solutions dépolluantes ciblant l’air comme l’eau des ensembles urbains dits sensibles ?

Depuis 2004, la SCIC a négocié le virage des métiers de l’environnement. De fait, SCIC Environnement a pour vocation la gestion des problématiques environnementales et de santé publique. Nous avons, en effet, pris le parti de nous spécialiser dans deux secteurs sensibles : le traitement efficace des émissions de NOx (monoxydes ou dioxydes d’azote – gaz polluants nocifs pour la santé) dans l’air. Et dans le contrôle de la formation d’H2S (hydrogène sulfuré) dans le réseau d’assainissement urbain de l’eau. S’agissant des NOx, nous avons ainsi développé toute une gamme de réactifs, pour le traitement des gaz d’échappement des moteurs de voitures, bus, tracteurs, engins de chantier à combustion diesel, et autres générateurs d’énergie. Depuis 2006, SCIC Environnement dispose ainsi d’une unité de production d’urée en solution afin de répondre à la demande locale de l’industrie pour le traitement des émissions des NOx. S’agissant des traitements contre l’hydrogène sulfuré, ce gaz malodorant et létal, devenu tristement célèbre pour ses impacts nocifs sur le littoral de l’archipel, lors des récurrentes invasions d’algues sargasses, SCIC Environnement a mis en œuvre, depuis 2009, une solution préventive pour lutter contre ce gaz toxique et corrosif H2S qui se forme dans les conduites d’eaux usées. Une solution hélas inexploitable contre les sargasses qui se développent à ciel ouvert – alors que nos produits doivent, pour être efficaces, s’administrer en milieu clos. En plus d’être malodorant et toxique pour les opérateurs sur sites, l’H2S est un gaz corrosif. Il a, de ce fait, des conséquences catastrophiques sur les équipements électriques et les structures en bétons des réseaux d’assainissements. C’est dire la pertinence de notre solution préventive, basée sur l’injection, en amont des portions de réseaux concernées, d’un réactif non toxique, ne créant pas de résidu dans les réseaux.

scic

SCIC garantit la mise à disposition des commandes dans un délai de 72 heures.

Chiffres-clés 

Stockage : 24 000 tonnes de produits à la Martinique 

10 000 tonnes à la Guadeloupe 

4 ateliers de production

8 500 m² de bâtiments 

(sur les deux sites) 

Capacité annuelle de production : 50 000 tonnes.

SCIC

Usine d’engrais – 1, rue de la Chapelle

Z.I. Jarry – 97122 Baie-Mahault

0590 83 38 37 fax :0590 83 38 91 

www.scicgroup.com

Usine Liquides & Magasin d’usines

Rue Nobel – Z.I. Jarry

97122 Baie-Mahault

0590 94 33 64 – fax : 0590 25 88 63 

/* ]]> */