Articles

Flavio Da Pozzo, 16 ans et l’ambition au bout des crampons
Karumag, Portraits

Flavio Da Pozzo, 16 ans et l’ambition au bout des crampons 

Son nom évoque davantage la mer Adriatique que celle des Caraïbes ; pourtant, Flavio Da Pozzo est bien un enfant du pays ! Né d’une mère Guadeloupéenne et d’un père Italien, c’est à Baie-Mahault que Flavio a grandi et découvert
le football.

Par Cécile Bonnet Faget

Petit garçon, Flavio s’était bien intéressé à d’autres sports comme le judo, mais très vite, le foot s’impose à lui comme une évidence. Il s’inscrit au club de l’USBM (Union sportive de Baie Mahault) à 7 ans mais n’y passera qu’une saison. Il trouvera ses marques au Red Star de Pointe-à-Pitre où il restera quatre ans, avant de suivre son entraîneur au FC de Saint-François.

A 14 ans, ses bons résultats sportifs et scolaires lui ouvrent les portes du CREPS Antilles-Guyane. Interne en classe de 4e, Flavio a un emploi du temps bien chargé : cours le matin, entraînement l’après-midi, cinq jours sur cinq. En parallèle, il réintègre l’USBM où il retrouve ses amis et passe ses week-ends à s’entraîner et jouer sous les couleurs du club. 

Vers 14/15 ans, on peut déceler le potentiel d’un joueur  

Sacré vice-champion de Guadeloupe cette année, l’USBM entraîne une quinzaine d’équipes au total, dont une équipe de Régionale 1. Son directeur technique, Fritz Beauzor, recrute de jeunes talents. Discret, il observe les joueurs sur le terrain, parfois à leur insu pour ne pas leur mettre la pression. Très vite, il repère le jeune Flavio. « Le sport de haut niveau exige autant de qualités mentales que de qualités techniques. Je piste ceux qui ont du talent, mais parmi eux je ne retiendrai que ceux chez qui je décèle l’envie. Une carrière professionnelle exige beaucoup de sacrifices, les capacités physiques ne suffisent
pas », explique-t-il.

L’ASM, l’Association sportive Mont-ferrandaise, ex AS MontFerrand, cherchait un jeune défenseur central. Le recruteur croit aux chances de Flavio et défend sa candidature auprès du club auvergnat. Désormais en classe de 3ème, Flavio profite des vacances de Pâques pour s’y présenter. Les tests sont concluants :
la vie du jeune footballeur bascule !

Partir pour réaliser son rêve 

A 15 ans, son brevet en poche, Flavio s’envole pour Clermont-Ferrand accompagné par sa maman. Chaque année, ils sont une poignée d’adolescents comme lui à quitter la Guadeloupe pour tenter leur chance dans des clubs nationaux. Pour Flavio, la vie à l’internat n’est pas très différente de celle qu’il a connue au CREPS des Abymes, au détail près qu’il ne peut plus rentrer chez lui les week-ends. « Je ne suis pas seul dans ce cas. J’y ai même retrouvé des Guadeloupéens », explique Flavio qui assure ne pas avoir souffert de l’éloignement. « J’étais prêt à partir pour vivre mon rêve. Et puis j’ai été très bien accueilli à Clermont. C’est une ville à taille humaine, avec une bonne ambiance. Il n’y a que la météo qui laisse à désirer », plaisante-t-il. 

Elève en seconde, il enchaîne les entrainements après ses cours au lycée. Le rythme se poursuit pendant les vacances : une semaine de repos pour une semaine d’entraînement. C’est le prix à payer pour porter le maillot jaune et bleu de l’ASM. Mais Flavio ne boude pas son plaisir. « A la rentrée, j’intègre l’équipe nationale comme défenseur central et capitaine de l’équipe ! L’occasion de disputer le championnat U17 Nationaux », s’enthousiaste-t-il. Son objectif à moyen terme : être admis dans le centre de formation d’un club professionnel. Car son rêve ultime, c’est bien sûr de devenir joueur dans un club de Ligue 1, comme Léonardo Bonucci, n°19 du Milan AC, son modèle.

Le chemin est encore long, mais le jeune Guadeloupéen s’accroche. Le 2 juillet, il débute un stage de préparation et d’entrainement organisé par Fritz Beauzor à l’USBM, avant d’enchaîner le 23 juillet sur la préparation physique d’avant saison dans son club de Clermont-Ferrant. 

Quand la passion vous tient…

Dans la même catégorie