Articles

La Guyane : destination nature, sciences et culture
Dossier spécial, Guyamag

La Guyane : destination nature, sciences et culture 

Avec une fréquentation touristique en hausse, la Guyane est la destination de toutes les aménités. Sa nature exceptionnelle avec 84 000km2 de forêt, les sciences avec Kourou et la culture avec son célèbre carnaval. Rencontre avec Alex Madeleine, président du Comité du Tourisme de la Guyane (CTG). 

Par Willy Gassion

Selon l’Insee en 2017 le nombre de nuitées vendues a augmenté de 3,6% en Guyane… 

Alex Madeleine : depuis avril 2015, le Comité du Tourisme de la Guyane mène des enquêtes aux frontières en collaboration avec l’aéroport Félix Eboué. Les données que nous collectons à la fois auprès des passagers au départ de Cayenne mais aussi auprès des autorités gestionnaires de la plateforme aéroportuaire montrent bien que le trafic s’intensifie naturellement d’année en année. Ce que nous observons c’est que les appareils qui se posent sur le continent, ont davantage de sièges occupés par des touristes récepteurs. 

A quoi attribuez-vous les bons chiffres du tourisme en Guyane ?  

La Guyane dispose d’atouts extraordinaires à faire découvrir à ses visiteurs. Le positionnement « image » de la destination Guyane la définit comme une destination Nature, Sciences et Culture.  La Guyane, l’Amazonie française, c’est 84 000km² de forêt, une biodiversité extraordinaire avec quelques-unes des cinq mille espèces animales et végétales dont 740 espèces d’oiseaux, 480 espèces de poissons d’eau douce, 188 espèces de mammifères… Notre territoire est le paradis de l’écotourisme avec pas moins de sept réserves naturelles : Amana, Roura Kaw, Grand Connétable, Les Salines, réserve naturelle régionale Trésor, l’Ilet la mère. Le dépaysement est garanti en forêt : hébergement en gîtes d’Amazonie et en carbet pour une immersion grandeur Nature. Les fleuves majestueux, le fleuve Maroni frontière avec le Surinam, le fleuve Oyapock, frontière avec le Brésil, tracent leur route dans l’univers végétal amazonien. 

Une autre de nos spécificités est le tourisme scientifique avec la visite du centre spatial guyanais. Il est possible d’assister en direct à un lancement de fusée. Et que dire du tourisme culturel, de notre carnaval et son mythique Touloulou, des dancings Nana, Polina ou Kalinana. De notre histoire, les Iles du Salut et Saint-Laurent du Maroni pour les vestiges du bagne, de notre gastronomie, ce mille-feuille de recettes pour une cuisine métissée aux accents de diversité : fricassées, blaff, rôti cougnade, comou… La Guyane ce sont tous les visages, ceux d’une population métissée et accueillante, véritable kaléidoscope humain.   

Présentez-nous l’opération Vakans An Gwyiann 2018 ? 

Cette opération s’étend du 4 juillet au 30 septembre, elle cible les jeunes de douze à vingt-cinq ans. Vakans An Gwyiann est un outil de valorisation de l’offre touristique, d’accompagnement des professionnels du tourisme guyanais et d’incitation à la consommation locale. Nous souhaitons faire des Guyanais les ambassadeurs, les prescripteurs et à terme les acteurs de leur tourisme, donc déclencher l’acte d’achat de produits touristiques en offrant à la population des 12-25 ans des bons de réduction d’une valeur faciale de vingt euros. 

Le Comité du Tourisme de la Guyane inscrit cette nouvelle action dans un schéma de promotion de la destination sur le marché local qui se veut cohérent. Ainsi en avril, l’opération Salon du Tourisme et des Loisirs de Guyane avait pour objectif d’être la vitrine de l’offre touristique guyanaise ;
on y trouvait un espace Ti Moun, espace pédagogique qui s’adressait aux ti moun de Guyane lesquels y découvraient leur patrimoine naturel et culturel. En juillet : sortie du VANK (Vakans An Nou Koté), un livret de valorisation de l’offre touristique guyanaise destiné au grand public, et le lancement du jeu Vakans. 

Comité du Tourisme de la Guyane 

www.guyane-amazonie.fr 

Dans la même catégorie