Dossier spécial Karumag

RHUM VIÉ : la Rhumerie bord de mer

RHUM VIÉ - Philippe Grego

Sur un marché des rhums de dégustation en plein essor, l’idée de leur réserver un écrin balnéaire sur l’une des plages les plus touristiques de l’archipel a fait mouche. Rencontre-découverte avec Philippe Grego.

Propos recueillis par Daniel Rollé

Le rhum s’affirme de nos jours comme l’un des segments des spiritueux les plus en forme commercialement. Votre rhumerie-bar de plage entendait-elle surfer sur cette vague porteuse ?

Philippe Grego : Je veux tout d’abord préciser que le choix de son implantation sur la plage de Sainte-Anne ne doit rien au hasard. Fils de la commune, installé en famille sur ce site balnéaire de longue date, j’y exploitais à l’origine une petite affaire de jets-skis qui s’est vite développée, outre une branche location de voitures et d’hébergements que j’exploite encore aujourd’hui. Le rhum est désormais l’incontestable coqueluche du marché mondial des spiritueux. J’ai vite senti que cette tendance devrait tôt ou tard trouver une déclinaison locale, à forte valeur commerciale ajoutée. La Guadeloupe terre de rhums avait, à mes yeux, vocation à proposer une offre nouvelle, inédite en bord de mer. Avec, en ligne de mire, une volonté de mutualisation des offres voisines de consommation complémentaires. Je crois profondément aux effets vertueux d’une entente bien comprise d’entreprises collaborant à la réputation d’ensemble de ce site touristique partagé, à l’ambiance festive et sécuritaire préservée en commun.

Comment avez-vous entrepris d’étoffer votre offre commerciale, en matière de marques de rhums de dégustation, afin de répondre aux attentes de votre clientèle ?

La base forte de ma clientèle est essentiellement touristique, souvent jeune et très friande de nouveautés gustatives de qualité. Dès le départ de mon projet, il était donc essentiel, à mes yeux, de lui proposer “le meilleur des Caraïbes” mais aussi d’une partie du monde, en diversifiant mes fournisseurs au-delà des seules distilleries locales, malgré l’excellence de nos productions de terroir. J’ai donc très tôt entrepris d’aller faire mon marché dans toutes les îles de l’arc des grandes et petites Antilles où, au-delà des propositions de rhums blancs ou vieux de tradition, références historiques que proposent nos excellentes distilleries locales, les rhums vieux de caractère et leurs dérivés (épicés, arrangés, etc.) s’affirmaient susceptibles d’enrichir ma gamme de références nouvelles. De la Barbade, l’île-mère de l’Histoire du Rhum dans les Caraïbes jusqu’à Porto-Rico, le premier producteur de la zone, en passant par la Dominique, patrie du rhum bio, sans oublier Antigua-et-Barbuda, carrefour aé-rien des Caraïbes où s’épanouit le rhum historique des Portugais. Notre Rhumerie-Bar de Sainte-Anne propose aujourd’hui plus de 250 références de rhums de dégustation, issues d’un marché qui ne cesse de gagner en maturité. 

Rhum vié

Quelles sont vos recettes-maison pour séduire et fidéliser des clients toujours plus exigeants et connaisseurs, venus d’horizons très divers ?

La diversification de notre offre de rhums, entreprise dès l’origine de “Rhum Vié”, il y a plus de deux ans et demi maintenant, s’affirme toujours comme le cœur de chauffe de l’entreprise. Notre gamme-maison est particulièrement riche d’appellations réputées. J’invite curieux et connaisseurs à venir la découvrir sur site, en bord d’un littoral d’exception dont la réputation n’est plus à faire et qui concourt au plaisir des dégustations proposées. À court terme, un point d’informations avec tablettes informatiques dédiées, en cours de finalisation logicielle, viendra apporter à notre clientèle de passionnés toutes les précisions-produits susceptibles d’éclairer leurs choix et de renseigner leur curiosité, leur soif de découverte de nos rhums et punchs “arrangés” aux épices du monde… à déguster avec la modération qui s’impose, bien entendu.

Rhum Vié 

Plage du bourg – Boulevard Ibéné

97180 Sainte-Anne

0590 85 88 43 / 0690 45 45 95

Facebook : rhum vié

/* ]]> */