Articles

SARA énergies nouvelles, 68e édition du tour cycliste international de la Guadeloupe UCI classe 2.2
Ils s’engagent, Karumag

SARA énergies nouvelles, 68e édition du tour cycliste international de la Guadeloupe UCI classe 2.2 

Plus que quelques jours avant le départ de l’événement cycliste le plus populaire de la Caraïbe. Du 3 au 12 août, les Guadeloupéens se presseront sur le bord des routes pour encourager et suivre les prouesses des cyclistes aguerris. La SARA sera là en tant qu’acteur engagé pour la sécurité du tour.

Propos recueillis par Mathieu Rached

Fidèle à son engagement et son histoire, la SARA sera le Monsieur Sécurité du tour cycliste qui prendra le départ le 3 août. Un rôle que l’entreprise dirigée par Philippe Guy endosse pour la 3ème année consécutive et qui permet à la manifestation de  se dérouler dans les meilleures conditions de sécurité et de protection des coureurs. Cette année, nous attendons 26 équipes dont 5 équipes étrangères, 2 de l’Hexagone, 1 de Martinique, 1 de Guyane, 1 représentant la Caraïbe qui se disputeront les maillots du tour sous les yeux attentifs de la population, absolument conquise par ce grand-messe du vélo en Guadeloupe.

Quelles nouveautés pour cette 68e édition ?

Philibert Moueza, président du Comité régional de cyclisme de Guadeloupe : le gala du départ se tiendra à Baie-Mahaut, au vélodrome, avec un village ouvert au public de 13h à 18h. Viendra ensuite la présentation des équipes et une poursuite sur piste qui verra s’affronter les cyclistes en un contre un, sur un distance de 5 tours, dans ce vélodrome dont nous sommes très fier et que nous devons à un personnage emblématique, Felix Proto, qui fut président du conseil régional. Il nous a laissé un outil de qualité que nous envient les îles voisines.

Le tour comptera 9 étapes comme l’an dernier ? 

Tout à fait, sont prévues 9 étapes dont une avec 2 tronçons, et l’étape mythique de St-Claude rejoindra cette année Gourbeyre. L’arrivée promet d’être grandiose avec une ligne d’arrivée finale à Capsesterre, au bout de l’allée Dumanoir. Un village partenaire de 5000 m2 est prévu pour accueillir le public de 10h à 18h.

Comment se passe le partenariat avec la SARA ? 

C’est un partenariat extrêmement fiable. L’engagement de Philippe Guy et de ses équipes dépasse clairement le cadre du partenariat financier classique, c’est le fruit d’une volonté de jouer un vrai rôle au sein du monde sportif et associatif. Une démarche conforme aux valeurs de « cohésion, engagement et exigence » défendues par Philippe Guy, qui fait que le tour Cycliste se déroule dans la sérénité et avec un encadrement de sécurité optimal. Ce qui passe par la mobilisation des signaleurs qui encadrent le peloton, mais aussi de motards de la gendarmerie et de policiers. Le public ne le mesure pas toujours, la sécurité du tour c’est la garantie du succès de la manifestation, c’est-à-dire du rendez-vous sportif en tant que tel mais aussi de la vitrine que cela représente pour la Guadeloupe en tant que destination touristique.  C’est cet enjeu double qui nous unit le Comité Régional Cycliste de la Guadeloupe et la SARA.

Dans la même catégorie