Articles

Black’In : vacances aux Antilles, trois randonnées uniques au monde à ne pas louper !
Dossier spécial, Guyamag, Karumag, Madinmag

Black’In : vacances aux Antilles, trois randonnées uniques au monde à ne pas louper ! 

On l’oublie souvent mais nos territoires sont de véritables paradis qui mériteraient un peu plus d’attention de notre part. Alors cette année, durant les vacances, nous avons décidé de rester à la maison et de profiter de nos petits bijoux et ce, sportivement ! 

Le canal des Esclaves (ou canal de Beauregard) de fonds Saint-Denis en Martinique1

C’est en 1760 qu’est construit cet ancien canal d’irrigation par des esclaves afin d’alimenter en eau les plantations du Carbet et de Saint-Pierre. Ce n’est pas la plus connue des randonnées de Martinique, mais elle vaut le détour ! En effet, le canal des esclaves vous procurera un maximum de frissons puisque vous marcherez, le long d’un cours d’eau, sur une corniche ne dépassant 30 centimètres de largeur par endroit, perchée à plusieurs mètres de hauteur. Une heure trente pour les amoureux de sensations fortes donc, à réaliser à deux ou en groupe où vous découvrirez une faune et une flore majestueuses. Prudence tout de même, le site est déconseillé à tous ceux qui souffrent de vertiges, aux enfants et aux personnes à mobilité réduite. 

Le « Trou a Man Coco » de l’Anse-Bertrand en Guadeloupe

Ah les Antilles et leurs légendes… Eh bien ici vous serez servi par cette randonnée de quarante-cinq minutes à la Porte d’Enfer qui se conclut par le splendide « Trou a Man Coco ». L’histoire raconte que Madame Coco aurait fait un pacte avec le diable qu’elle ne respecta pas. Pour se venger, le diable pris son âme à cet endroit même appelé « Trou a Man Coco ». Une fable qui amène chaque année des dizaines de milliers de touristes à visiter ce lagon magnifique digne d’un paradis. Pas étonnant lorsque l’on sait que ce site est l’un des plus beaux et des plus impressionnants que la Guadeloupe puisse compter. On notera que la baignade est possible par endroit. Pensez-donc à vos maillots de bain ! 

L’immersion dans la Jungle de Saül à Cayenne en Guyane 

A 170kms du centre de Cayenne se trouve Saül, un petit village hors du temps où l’on vient d’abord se dépayser et ensuite se dégourdir les gambettes ! Qu’on se le dise, à Saül la randonnée est un art de vivre. Vous y séjournerez pour un week-end au minimum et vous ferez certainement autant de randonnées que compte de jours votre séjour. Vous serez envouté(e) par la faune discrète mais omniprésente et goûterez au charme de cette forêt ama-
zonienne encore à l’état naturel. Saül est un véritable rendez-vous avec la nature, les animaux tropicaux et soi-même ! Certains y restent même plusieurs mois pour se ressourcer…

(1) Site pouvant être fermé une partie de l’année selon les conditions climatiques. 

Plus d’infos sur www.black-in.com 

Dans la même catégorie