Articles

Ce n’est plus tabou ! La Clinique des poux
Dossier spécial, Madinmag

Ce n’est plus tabou ! La Clinique des poux 

Arrêter de vous arracher les cheveux à la moindre alerte de poux. Depuis un an, la Clinique des poux traite les invasions de ces bestioles grâce à un procédé innovant et sans risque. On vous le fait découvrir.

Par Thomas Thurar

En quelques mois, la Clinique des poux est devenue source de réconfort pour les familles traumatisées par l’apparition des poux. C’est ce type d’expérience embarrassante qui a fait germer dans l’esprit de Jill Glabik ce projet d’entreprise. « C’est l’histoire d’une mère et de ces deux enfants qui en avaient assez de se battre contre les poux, avec des traitements anti-poux quasiment tous les quinze jours… A l’occasion d’un voyage aux Etats-Unis, j’ai découvert et utilisé un nouveau procédé sur ma fille. » 
Le procédé en question est éloigné des méthodes classiques d’application de shampoings quelquefois très agressifs pour le cuir chevelu. Ici, les poux et les lentes sont éradiqués grâce à un appareil dénommé Air Allé qui pulvérise de l’air chaud avec un débit contrôlé dans la chevelure. L’air chaud tue les indésirables par déshydratation. Une méthode simple et inoffensive pour le cuir chevelu. Pour une hygiène optimale, les embouts utilisés pour le traitement sont à usage unique. L’étape deux consiste, à l’aide d’un peigne anti-poux, à retirer les poux et lentes qui subsisteraient. Enfin, un gel post traitement à base d’huile de diméthicone (« non toxique », nous a-t-on précisé) est appliqué vingt minutes avant le rinçage final. 

Une méthode américaine brevetée 

Notre « mumentrepreneur » (mère de famille et entrepreneuse à la fois) comme elle aime à se définir, a dû jouer des coudes et faire preuve d’abnégation pour obtenir la licence d’exploitation du dispositif sur tous les départements d’Outre-mer.

La Clinique des poux est une marque déposée et la seule société autorisée à utiliser cette méthode américaine brevetée. Le dispositif en question répond aux normes de la « Food and drug administration » qui est l’équivalent américain de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation. « C’est un gage de confiance et de qualité », estime la chef d’entreprise. 

40 à 45% de notre clientèle a des cheveux crépus 

La technique est adaptée à tous les types de cheveux, assure la gérante. « Je pensais que le cheveu antillais en particulier crépu était épargné par ces invasions de poux… en fait non, 40 à 45% de notre clientèle a des cheveux crépus ». Voilà qui devrait mettre un terme à la solution radicale qu’employaient certains parents en coupant très court les cheveux des enfants pour se débarrasser des poux. « Ce n’est pas la solution, ce sera peut être plus facile pour le traitement c’est tout », rappelle Jill Glabik.

Les poux ce n’est pas tabou 

Depuis l’ouverture de la Clinique, près de trois cents enfants sont venus se faire traiter, accompagnés par des parents complètement abattus, voire même « honteux » quelquefois. Pour ces parents consternés, le message délivré par la Clinique est clair : les poux ce n’est pas tabou. « Je donne souvent mon exemple pour les rassurer. La pédiculose (la présence de poux) est la deuxième infection la plus fréquente après les infections pulmonaires chez l’enfant. Tout le monde peut attraper des poux ». 
Pour sensibiliser la population, l’établissement s’est rapproché des crèches et écoles. « Nous avons effectué des dépistages dans les collèges, écoles et crèches. Nous avons fait un projet pédagogique pour expliquer aux parents et aux enfants comment on se faisait infecter et quelles sont les meilleures astuces pour éviter d’en attraper ». 

Bon à savoir, la Clinique des poux fournit un certificat de traitement à chaque enfant à remettre aux chefs d’établissement. Les parents ont aussi la possibilité de faire désinfecter les oreillers. 

Alors plus de panique, avoir des poux n’est plus une calamité.

La clinique des poux 

Immeuble Vétiver 

ZI Les Mangles Acajou

97232 Le Lamentin

0696 48 64 86

lacliniquedespoux.fr

FB : @cliniquedespoux

Commentaire Facebook

Related posts