Articles

Collectivité Territoriale de Guyane: une rentrée scolaire sur tous les fronts
À la une, Guyamag

Collectivité Territoriale de Guyane: une rentrée scolaire sur tous les fronts 

En cette rentrée, la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) voit grand pour la jeunesse guyanaise et propose une stratégie ambitieuse à la hauteur de ses enjeux. Entretien avec Claude Plenet, 12ème vice-président délégué à l’éducation, l’apprentissage et la formation professionnelle.
Propos recueillis par Aurore Portelli

Le transport scolaire pose-t-il un défi ?

Claude Plenet : Face aux enjeux du territoire, la CTG mise sur un dispositif qui couvre les zones non desservies par les dispositions des autres entités publiques du territoire et déploie sa compétence autour de quatre axes : le terrestre, le fluvial, le périscolaire, le transport spécialisé. En 2017, environ 6000 élèves ont été transportés quotidiennement sur 107 lignes terrestres et trente-neuf fluviales. L’offre est en cours de révision à la suite de l’évolution de la carte scolaire en vigueur à la rentrée 2018. 

Concernant les difficultés d’accès à l’éducation que propose la CTG ?

La Guyane compte huit internats dont un à Maripasoula labellisé Internat d’excellence en 2010. Au-delà de l’hébergement les jeunes bénéficient de l’accès à un service de restauration et d’un accompagnement aux devoirs. Depuis 2016, le comité de pilotage « L’internat de la réussite » composé des services déconcentrés de l’Etat, la CTG, le Rectorat et d’autres partenaires opérationnels a permis le financement de projets d’investissements et d’équipements des internats par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine.

Pour renforcer ce dispositif, plusieurs internats ont fait l’objet de travaux afin d’offrir de meilleures conditions d’accueil : réhabilitation à Maripasoula, réfection à Melkior-Garré, création d’un dispositif au collège de Grand Santi, construction associée à la future Cité scolaire de Saint Georges de l’Oyapock.

L’offre est-elle suffisante ?

Les profils et les situations sont très variables, car nous parlons d’humain. Raison pour laquelle, fut créé en 2005, le dispositif familles « hébergeantes » afin de proposer une alternative rapide au besoin d’hébergement des élèves originaires des communes isolées poursuivant leur scolarité sur le littoral. En 2018, 146 familles « hébergeantes » accueillent 345 élèves du second degré pour un budget annuel de neuf cents mille euros assumés par la CTG. Le dispositif est en cours de révision avec un renforcement de l’accompagnement des familles afin d’optimiser les modalités d’accueil des élèves.

Au-delà de l’accessibilité, la CTG a-t-elle d’autres compétences concernant l’éducation secondaire ?

La CTG intervient à divers niveaux en faveur de l’environnement des élèves :
mise à disposition de bungalows afin d’absorber l’augmentation des effectifs scolaires dès la rentrée, mobilisation des Centres Administratifs d’Interventions Techniques dans la perspective d’assurer les réparations quotidiennes.

De nombreux projets sont actuellement en cours : extension du lycée Michotte, réhabilitation du lycée Melkior-Garré et restructuration du lycée professionnel Max Joséphine à Cayenne, extension du collège de Papaïchton avec la construction d’un hall sportif, extension du collège Achmat Kartadinama à Grand Santi…

Dans la même optique, la CTG procède à l’attribution aux lycées d’une subvention d’investissement pour l’achat d’équipement pédagogiques, informatiques, en mobiliers scolaires et la réalisation de petits travaux d’intendance ou encore la sécurisation des abords des établissements.

Elle mène également des politiques en transversalité

Point d’orgue de sa politique territoriale, la CTG lutte activement contre le décrochage scolaire, notamment par le soutien du secteur associatif (soutien scolaire), la gratuité des manuels scolaires et/ou des trousseaux d’équipement, le financement de la Plateforme de Suivi et d’Appui aux Décrocheurs, l’appui renforcé de la Médiation en Milieu Scolaire … A travers la mise en œuvre concrète de sa compétence en matière d’éducation, la CTG, mise à l’évidence sur la jeunesse guyanaise qu’elle appréhende comme un capital humain à haut potentiel et s’illustre comme acteur de poids dans la réussite éducative de nos enfants.

Collectivité Territoriale de Guyane

Pôle Enseignement
Formation Insertion

Carrefour Suzini

4179 Route de Montabo 

97 300 Cayenne

Dans la même catégorie