Articles

Micheline Boutrin: outils et atouts numériques
Madinmag, Services

Micheline Boutrin: outils et atouts numériques 

Consultante, passée par Londres, immergée depuis vingt ans dans la transformation digitale des entreprises, Micheline Boutrin est une femme de solutions pour petites et grandes structures.
Propos recueillis par Mathieu Rached

Longtemps sur Canal+, Jérôme Bonaldi débutait ses interventions d’un pétillant « Comment ça marche ? ». En 2018, c’est encore la même question qui surgit dans la tête des entrepreneurs quand on leur parle de « virage numérique ». Loin des plateaux TV, avec un sérieux calme et rassurant sans doute hérité de vingt ans au contact d’universitaires britanniques, Micheline Boutrin démêle les besoins et les attentes des entreprises, pour « les guider à leur rythme, avec leur moyens ». Elle démystifie le concept et concrétise le changement au bénéfice de la productivité et la compétitivité.

Quel est votre cœur de métier ? 

Micheline Boutrin : J’accompagne tout type d’entreprises dans leur (ré)organisation interne. Il existe de plus en plus d’outils informatiques et de logiciels pour optimiser son travail et ses process, encore faut-il bien les connaître ! Pour vous donner un exemple, il peut s’agir de mettre en place un process pour trouver le meilleur créneau de réunion, c’est-à-dire celui qui va correspondre à tous sans multiplier les réponses et validations d’e-mails. J’attire aussi l’attention des chefs d’équipe sur des logiciels de visioconférence performants qui vont comptabiliser les participants, permettre d’activer micro, vidéo, chat ou partage d’écran selon les besoins, et envoyer l’enregistrement de la réunion à chacun. Loin d’être un détail, cette organisation efficace offre un gain précieux en termes de temps, d’énergie et de productivité ! Les employés se concentrent pleinement sur l’essentiel de leur mission. 

Quand vous introduisez une nouvelle organisation, comment procédez-vous ? 

Tout commence par une analyse de besoins et un échange avec les personnes. Le facteur humain sera absolument essentiel à la réussite de toute transformation. En tant qu’intermédiaire entre d’un côté de nouveaux outils, et de l’autre les salariés, je suis attentive à leur adhésion au projet, à ce qu’ils disent et surtout à ce qu’ils ne disent pas…

Toutes les entreprises ont-elles les mêmes attentes ? 

Toutes les entreprises sont amenées tôt ou tard à moderniser certains process, c’est inévitable et autant l’anticiper intelligemment. Après, les besoins varient selon les secteurs. J’accompagne par exemple un cabinet de ressources humaines depuis 2017, avec la mission de rendre les formations classiques plus adaptées aux besoins actuels des stagiaires. L’idée est de pouvoir digitaliser une partie de ses enseignements et de les adapter, en matière de programme pédagogique et d’accessibilité. 

C’est ce que vous appelez « l’ingénierie pédagogique numérique »?

(Sourire) Oui, ça consiste à « scénariser » la formation pour qu’une partie demeure en présentiel et qu’une autre se fasse à distance… sans perdre en qualité ! Pour cela, on va s’appuyer sur des documents écrits, des visioconférences, une plate-forme pédagogique.

Le virage numérique concerne tous les secteurs, mais on a l’impression qu’il tarde un peu à être mis en place. Qu’est-ce qui coince ?

Il existe toujours beaucoup de clichés. A lui seul, le terme « virage numérique » est une expression déstabilisante. On ne sait pas comment faire, on a peur et on pense que ça coûte une fortune. En tant que consultante, je démystifie cet aspect en expliquant à mes clients que chacun peut avancer à hauteur de ses besoins et de ses moyens. 

Mais, toute entreprise a forcément besoin d’un site Internet, d’une page Facebook, d’une fiche Google…

(Rires) Pas forcément. Votre entreprise a peut-être besoin d’être présente sur Linkedin, celle de votre voisin de cibler les abonnés Facebook et une troisième d’employer un développeur pour créer sa plateforme de cours en ligne… Il n’existe que des cas particuliers, on est là pour accompagner et éviter des frais de développements inadaptés pour un entrepreneur seul comme pour une structure de plusieurs centaines d’employés.

Micheline Boutrin

0696 37 66 90

info@michelineboutrin.com 

www.michelineboutrin.com 

Related posts