Articles

Travailleurs dans les îles: changement et renouveau
Actualités des experts, Karumag

Travailleurs dans les îles: changement et renouveau 

Si les changements sont inéluctables, nous avons en revanche la possibilité de choisir le sens de notre évolution. Rien n’est immuable, nous sommes en constante évolution et nous pouvons diriger ces mutations.

Le changement est une loi naturelle qui s’applique à l’univers entier. C’est l’impermanence des choses et des êtres. Ainsi, les constructions les plus solides finissent par s’effondrer, autour de nous les personnes vieillissent et disparaissent. Nous percevons aussi que notre propre corps change avec les ans, notre personnalité aussi. Notre vie elle même, du simple fait de son déroulement, nous apporte de nouvelles expériences. 

Quelles sont les clés pour appréhender le changement simplement ? 

Frédéric Hudson, un des pères du coaching actuel, expert du changement et fondateur de l’Institut Hudson à Santa Barbara, explique le changement par la notion de cycle et il voit quatre phases essentielles pour le comprendre. Dans la première phase dite de « lancement », nous avons de l’énergie pour nos projets, le cœur à l’ouvrage, la passion et la motivation bien présentes. Puis vient le moment du « plateau », c’est la fameuse routine que tout le monde expérimente un jour ou l’autre. A ce stade deux choix s’offrent à nous. Soit nous alimentons cette phase « plateau », et nous mettons en place des éléments pour continuer à rester motivé, comme de la nouveauté par exemple. Soit nous renonçons à alimenter ce « plateau » et inévitablement la phase numéro deux s’enclenche. C’est le déclin. Nous avons toujours de l’énergie, mais des choses nous irritent et ne nous conviennent plus. La connaissance et la conscience des cycles de Hudson permettent d’opérer des recadrages et des mini-transitions pour revenir à la phase « une ». 

Nous pouvons passer une vie entière dans ce microcycle : lancement-plateau-recadrage, lancement… Mais quelquefois dans la vie, les recadrages ne suffisent plus et de grandes transitions sont nécessaires. La phase deux débouche immanquablement sur une phase trois dite du « marasme ». Ce moment n’est pas confortable et en général nous faisons tout pour l’éviter. Hors le secret est ici. La phase du marasme est salutaire à condition bien entendu qu’elle ne dure pas. C’est dans cette phase que l’on se pose les vraies questions, identitaires notamment. Qui suis-je ? qu’est ce que je veux ou ne veut pas dans ma vie ? où va t-elle ? Qu’est-ce que je dois développer en termes de valeur ou de nouveaux comportements ? Des questions essentielles qui nous font vivre le « renouveau créateur » et rebasculer dans une phase « une ».

Madly Bienville 

www.travailleursdanslesiles.com

Organisme de formation 

certifié Datadock 

0590 92 32 99

Dans la même catégorie