Articles

FIPHFP : handicap, la fonction publique donne l’exemple
Formation et emploi, Madinmag

FIPHFP : handicap, la fonction publique donne l’exemple 

Accompagner les personnes en situation de handicap à accéder à un emploi, ou à conserver une activité professionnelle en compensant leur handicap… Tel est l’objectif du FIPHFP, le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique.

 Par Cécile Bonnet Faget

Le dispositif s’adresse aux personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi, mais également aux agents de la fonction publique reconnus inaptes à l’exercice de leur fonction, suite par exemple à un accident du travail entraînant une incapacité permanente ou une pathologie invalidante. Pour faciliter leur recrutement ou leur maintien dans l’emploi, le FIPHFP va prendre à sa charge des aides individuelles en complémentarité des dispositifs de droit commun. Matériel médical, aménagement du poste de travail ou du moyen de transport, auxiliaire de vie, formation… le Fonds peut financer des moyens matériels comme des moyens humains. Il accompagne également les employeurs par des actions d’information et de formation, ou des partenariats. Un outil d’animation « Handipacte Martinique » les tient informés de l’actualité en matière de handicap (actions innovantes, échanges de bonnes pratiques…) et on dénombre plus de soixante-dix référents handicap au sein des trois fonctions publiques de Martinique – Etat, Territoriale et Hospitalière – dont certains ont bénéficié d’un parcours de formation certifiant.

Tous les établissements publics de plus de vingt salariés sont tenus d’employer au minimum 6% de travailleurs handicapés, mais tous, quel que soit leur effectif, ont accès aux aides du FIPHFP. Une plateforme e-service facilite l’enregistrement des demandes de prise en charge et, sous réserve de critères d’éligibilité, une convention triennale avec le FIFHFP leur permet de percevoir une dotation qui les dispense d’avancer les frais. C’est déjà le cas pour le CHUM, la Collectivité Territoriale de Martinique et le Centre de Gestion, référent auprès des autres collectivités locales.

Le FIPHFP mène d’autres actions telles que la mise en œuvre du dispositif « emploi accompagné », l’opération « DuoDay » qui permet à une personne en situation de handicap de découvrir un emploi au sein d’un établissement, ou la participation à la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées du 19 au 23 novembre 2018.

La fonction publique en France est proche d’atteindre l’objectif fixé avec un taux de 5,49% de personnes en situation de handicap. Financé exclusivement par les contributions des établissements qui ne respectent pas le taux minimum imposé, le Fonds pourrait être victime de son succès… Des réflexions sont engagées par le gouvernement et les autorités nationales du FIPHFP pour assurer sa pérennité, car le handicap reste plus que jamais l’une de ses priorités.

Toutes les informations : 

www.fiphfp.fr

Témoignage de Carole Ensfelder, fonctionnaire de la Collectivité Territoriale de Martinique, et déficiente visuelle à 80%. 

Quelles sont vos fonctions au sein de la CTM ?

Je travaille pour la bibliothèque Schoelcher, dans l’espace « défi-
cients visuels » du Pavillon Bougenot. Mon poste consiste principalement à accueillir le public mais je fais aussi de l’initiation à la lecture et à l’écriture en braille, de la retranscription de documents en braille, et des démonstrations à l’utilisation d’appareils adaptés aux déficients visuels (machine à lire, machine à écrire le braille, lecteur audionumérique, dymo…).

Comment avez-vous accédé à cet emploi, et à quel moment le FIPHFP vous a-t-il aidée dans votre parcours professionnel ?

J’ai intégré la CTM en 2007 dans le cadre de la loi Handicap de 2005. Depuis, le FIPHFP m’a apporté régulièrement son aide. Ma référente handicap m’a accompagnée au moment de ma titularisation. Par la suite, le FIPHFP a financé l’aménagement de mon poste de travail : un fauteuil ergonomique mais surtout un logiciel et un scanner adaptés aux déficients visuels. Plus récemment, il a financé une formation en informatique adaptée, en partenariat avec la fédération de France des aveugles. Le FIPHFP prend aussi en charge mes transports quotidiens.

Caisse des Dépôts

Direction Régionale 

Antilles-Guyane

Place François Mitterrand 

CS 10675

97264 Fort-de-France Cedex

0596 72 84 03

nadine.montbrun@caissedesdepots.fr

www.fiphfp.fr

Commentaire Facebook

Related posts