Articles

Travailleurs dans les îles : qu’est-ce qu’un mauvais caractère ?
Actualités des experts, Karumag

Travailleurs dans les îles : qu’est-ce qu’un mauvais caractère ? 

Il suffit de penser aux sentiments peu charitables, aux actes outrancièrement manipulatoires,
à la mauvaises humeur, à la mauvaise foi que nous subissons pour nous convaincre de l’urgente nécessité
de se pencher sur la question du mauvais caractère.

Qu’est-ce donc qu’un mauvais caractère et comment le définir ?

Il n’est pas nécessaire de recourir à de complexes statistiques pour établir le nombre toujours croissant de caractères difficiles qui se manifestent autour de nous. On admet généralement qu’il s’agit de l’ensemble des dispositions d’une personne ennuyeuse, fatigante et douée de cette terrible faculté de nous rendre la vie impossible. Si nous nous plaçons du point de vue de la personne qui possède le caractère en question nous devons bien reconnaître qu’il arrive que ces défauts soient tout aussi désagréables pour elle-même que pour son entourage. La question qui vient assez vite c’est :
pourquoi une personne a-t-elle mauvais caractère ? Nous partons du principe que personne n’est tout à fait responsable de son caractère. Certaines dispositions constitutionnelles et héréditaires peuvent créer des troubles qui vont amener ce mauvais caractère. Ainsi, il est connu que le mauvais fonctionnement des glandes endocrines entraine de notables modifications du psychisme. Notons aussi que certains traits de caractère peuvent être acquis au cours de l’enfance et de l’adolescence, lors d’erreurs graves d’éducation. D’autres causes du mauvais caractère sont venues se rajouter à celles mentionnées et elles tiennent à notre époque. Une époque où l’incertitude du lendemain, les menaces qui pèsent sur nous, incitent à prendre le maximum de plaisir, à souffrir le moins possible et à oublier ces règles morales inaliénables d’autrefois. Les conséquences sont un individualisme forcené, un recentrage sur soi et sur ses intérêts propres. Un tel mouvement se traduit dans le langage. Prenons l’expression « ne t’en fait pas ». A l’origine cette expression voulait dire :
« mais ne t’inquiète donc pas tant, ça va aller, tu passes par un mauvais moment, avec du courage du temps, de la patience les choses finiront bien par s’arranger… » Aujourd’hui, la même expression signifie beaucoup plus souvent : « ne te donne pas tant de peine, arrange-toi pour avoir ce que tu veux avec le moins d’effort possible, pense d’abord à toi, vis ta vie… » 

Ainsi aujourd’hui, il est possible d’emménager en conquérant dans un quartier, ne pas se présenter, installer son barbecue, sa poubelle, ses plantes sur les espaces communs ou publics, organiser des soirées sur ce même espace, sans qu’à aucun moment l’idée ne fuse que des voisins présents depuis bien plus longtemps aient aussi le doit de fréquenter l’espace. 

Ces états d’esprit d’insouciance et de laisser-aller nous plongent tous dans une existence toujours plus compliquée et plus pénible. Pas étonnant que beaucoup de nos contemporains soient affligés d’un « caractère difficile ».

Madly Bienville 

www.travailleursdanslesiles.com

Organisme de formation certifié Datadock / 0590 92 32 99

Dans la même catégorie