Fondée en 1971 par René Molinard, l’agence est une institution en Guadeloupe et fait référence dans le métier. Partenaire de l’Observatoire de l’Immobilier, elle s’appuie sur les données réelles du marché pour exercer son activité. Rencontre avec la gérante Bénédicte Puppo-Capodano, fille du fondateur, et Olivier Paris, directeur de l’Observatoire.

 Par Cécile Bonnet Faget

L’agence Molinard, c’est avant tout une affaire de famille…

Bénédicte Puppo-Capodano : En effet, c’est mon père qui a ouvert l’agence en 1971 à Pointe-à-Pitre. Mon frère Georges a intégré l’agence en 1988 pour la développer, ici et en Floride, et je l’ai rejoint huit ans plus tard. C’est en 2001, quand nous avons déménagé à Jarry, que l’agence a véritablement pris son essor. Aujourd’hui, notre agence emploie une vingtaine de personnes, (salariés et agents commerciaux indépendants), qui forment une équipe jeune, dynamique et très réactive.

Sur quel marché vous placez-vous plus particulièrement ?

Nous travaillons principalement en Guadeloupe (Grande-Terre, Basse-Terre et les dépendances) et également en Floride via un partenariat que nous avons signé avec une agence française implantée à Orlando dont nous nous portons garants. Pour ce qui concerne le marché guadeloupéen, nous avons quatre services spécialisés chacun dans leur secteur : location habitations, vente habitations, vente et location aux professionnels, et gestion locative.

Votre agence fêtera bientôt ses cinquante ans. Comment expliquez-vous cette longévité ?

Nous avons toujours défendu les valeurs que nous avons reçues en héritage de notre père : la sécurité, le professionnalisme et la proximité. Au fil des années, l’agence a acquis une image de qualité et de sérieux. Aujourd’hui la profession est très réglementée, et nous mettons un point d’honneur à être exemplaires notamment sur les aspects juridiques, car la réglementation protège nos clients.

Depuis 2011, votre agence est partenaire de l’Observatoire de l’Immobilier. Quel est son rôle ?

L’Observatoire de l’Immobilier analyse le marché guadeloupéen, à partir des données que lui fournissent les agences partenaires. Pour chaque transaction réalisée, elles com-muniquent à l’Observatoire la loca- lisation précise du bien, le détail des prestations fournies, le prix de mise en vente, le prix de vente réel et enfin le délai entre la première mise en vente et la vente effective du bien. En 2017, l’Observatoire a pu analyser les centaines de transactions réalisées par ses 24 agences partenaires, et connaître ainsi le prix de vente au m2 de tous les types de biens par micro-secteur, en fonction de critères très concrets. Les grandes tendances du marché sont disponibles sur le site www.obsimmo.fr. En tant qu’agence partenaire, nous avons accès en temps réel au détail des données. Cela nous permet d’estimer la valeur de marché d’un bien de manière précise et fiable. En appliquant le même principe sur les baux d’habitation, l’Observatoire nous donne également une bonne vision du marché locatif.

Quel bénéfice vos clients tirent-ils de cette association ?

Les propriétaires, guidés par l’affect, ont tendance à sur-évaluer leur bien, mais l’expérience montre que les acquéreurs, comme les locataires, analysent le marché et ne signent pas au-dessus du juste prix. En Guadeloupe, le délai moyen de vente pour les biens immobiliers a été de sept mois au premier semestre 2018. C’est beaucoup trop ! En donnant à nos clients une estimation réaliste de leur bien, basée sur des éléments concrets, nous leur évitons des déconvenues et nous leur permettons de gagner du temps.

L’agence Molinard fait référence en Guadeloupe. Avez-vous encore des projets ?

Ewag m’a demandé d’intervenir comme expert immobilier dans le magazine Karumag en 2019. Je serai heureuse de partager mon expérience de la profession avec vos lecteurs dans de futurs numéros.

AGENCE MOLINARD

32 bis rue Henri Becquerel 

Jarry – 97122 BAIE-MAHAULT

0590 32 36 10

agencemolinard@gmail.com