Articles

La Touk du Savoir: rencontres et partages littéraires
Culture et plaisir, Guyamag

La Touk du Savoir: rencontres et partages littéraires 

Les librairies Cas’ A Bulles, Lettres d’Amazonie, La Légende Du Colibri et les Éditions du Morpho s’associent et créent l’événement littéraire de cette fin d’année : le festival « La touk du savoir » organisé du 14 au 16 décembre. Rencontre avec Frédéric Dumas, l’un des libraires à l’origine de l’événement.

Propos recueillis par Aurore Portelli

En quoi le festival « La Touk du Savoir » est-il majeur dans l’actualité littéraire en Guyane ?

Frédéric Dumas : L’édition 2018, entièrement gratuite et ouverte à tous, met l’accent sur la lecture comme moyen ludique et novateur de nourrir l’imaginaire et d’accroître les potentialités de chacun. Le festival exploite ainsi les qualités créatives et pédagogiques de tous les styles littéraires pour répondre à la curiosité du public guyanais au livre et à la lecture. 

Comment est née l’idée de ce festival ?

Libraire depuis vingt ans dans les Antilles Guyane, j’ai organisé et co-organisé de nombreux événements (festival de la bande dessinée et de la littérature jeunesse en Guyane, Carbet des bulles). Avec Didier Brunstein, éditeur local des Editions du Morpho, nous avons eu l’idée d’une rencontre culturelle dont l’ambition est d’accroître l’accès au livre et à la lecture en Guyane. Deux artistes guyanais de bandes dessinées se sont également joints à nous : l’auteur Olivier Copin et le scénariste et dessinateur Joub coloriste. Le concours de nombreux partenaires (institutionnels, entre-prises et associations) confirme l’engouement pour la diffusion de la lecture et du livre au niveau local. 

Quels en sont les principaux temps forts ?

« La Touk du Savoir » propose diverses animations permettant au public de créer un contact original et chaleureux avec le livre et les techniques qui lui sont associées. Divers temps forts sont organisés autour du livre, de l’image et du dessin : rencontres, dédicaces, interventions des auteurs en milieu scolaire, adaptation cinéma d’œuvres littéraire. Le festival accueille vingt auteurs, dessinateurs et scénaristes de métropole et d’ailleurs, ainsi que quinze auteurs guyanais, tous reconnus par la critique comme par les lecteurs.

Loin de vouloir supplanter le Salon du Livre ou le Carbet de Bulles, il en est le complément indispensable dans ce qu’il apporte sur le plan de l’évènementiel : l’actualité littéraire partagée avec ceux et celles qui la créent. Evénement culturel pour tous, passionnés ou non, le festival se veut convivial et créateur de vie au cœur du centre ville de Cayenne.

www.kazabul.com

Related posts