Articles

SAMIR Industrie: Développement Durable, une responsabilité d’entreprise
Actualités des experts, Madinmag

SAMIR Industrie: Développement Durable, une responsabilité d’entreprise 

Créée en 1969, l’entreprise de miroiterie et vitrerie SAMIR a reçu le trophée Développement Durable dans le cadre du salon Madin’Expo. 

Par Mathieu Rached 

En octobre dernier, se tenait le salon Madin’Expo au Palais des Congrès de Madiana réunissant différents acteurs de l’industrie agroalimentaire, l’industrie chimique, la construction, l’équipement de la maison, l’énergie et l’environnement, etc. Véritable vitrine des savoir faire des entreprises martiniquaises, le salon a vocation à jouer sur la dynamique économique du territoire. D’une part en valorisant l’image de l’industrie locale auprès du grand public, des entreprises et des jeunes en particulier, pour les accompagner vers de nouveaux métiers et d’autre part en amorçant ou renforçant des échanges commerciaux entre la production locale et les réseaux de distribution, métropolitains et caribéens notamment.

L’édition 2018 s’est d’ailleurs construite autour de la thématique de « l’ouverture sur l’international », véritable levier de croissance et de compétitivité pour nos entreprises locales. « Les entreprises martiniquaises ont un double défi ou un triple défi à relever, précise à ce propos Philippe Jock, le président de la CCI Martinique, le défi de l’innovation, de l’export et tout cela dans un contexte de développement durable… » Face à cet enjeu à la fois économique et sociétal, le salon a été entièrement pensé comme un éco-événement (accessibilité, gestion des déchets, eau…) et un trophée a été remis à l’entreprise Samir, distinguée par un jury qui réunissait le directeur de la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL), Patrick Bourven, le directeur de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), M. Jean-François Mauro, le directeur adjoint de l’Office De l’Eau (ODE), Loïc Mangeot, la chargée de mission de l’Association Martiniquaise pour la Promotion de l’Industrie (AMPI), Claude Titina et la responsable du développement durable de la CCI Martinique, Isabelle Lise. 

Que représente ce trophée ? 

Audrey Hirep, la directrice adjointe de Samir Industrie, lauréat du trophée Développement Durable :
C’est une belle reconnaissance de notre engagement et une très grande fierté pour l’entreprise et nos équipes. 

Isabelle Lise, responsable du développement durable de la CCIM :
C’est un coup de projecteur que l’on offre à cette entreprise historique et extrêmement moderne par sa prise de conscience et son action en matière de développement durable. En sus de la notoriété de la récompense, le trophée est accompagné d’une formation de 20 heures en éco-conception qui permettra d’aller encore plus loin. 

C’est quoi l’éco-conception ? 

Isabelle Lise : C’est la mise en œuvre d’une méthodologie pour concevoir des produits et services avec le minimum d’impact environnemental. Ça veut dire que dans le cahier des charges de départ et propre à toute entreprise, besoin / faisabilité technique / contrainte financière, on intègre la contrainte environnementale. 

Quels critères ont permis à SAMIR de remporter le trophée Développement Durable 2018 ? 

Audrey Hirep : Nous appliquons déjà le tri 5 flux : bois, verre, métal, plastique, papier, carton. Et nous avons créé une filière de recyclage pour un de nos matériaux spécifiques, le verre feuilleté (un verre double épaisseur avec un film intercalé, qui offre des sécurités supplémentaires face au risque de catastrophe naturelle). Il s’agit de déchets qui jusqu’à présent étaient enfouis et qui désormais sont séparés pour être recyclés.

Ça vous coûte plus cher ? 

Audrey Hirep : Au contraire ! Ne pas trier les déchets coûte plus cher,  lorsque vous triez vous diminuez les coûts de 50%. Au-delà de cet aspect comptable, à l’échelle de l’entreprise, la dynamique développement durable se matérialise par un travail d’équipe, collaboratif, qui englobe tous les piliers du fonctionnement de l’entreprise, l’aspect financier et économique, l’aspect social et l’aspect sociétal. Ça fait partie de notre responsabilité d’entreprise martiniquaise

Related posts