Articles

Commodo conseils : le Chief Happiness Officer, pour quoi faire ?
Actualités des experts, Madinmag

Commodo conseils : le Chief Happiness Officer, pour quoi faire ? 

Commodo conseils s’interroge chaque mois sur les tendances phares de la Qualité de Vie au Travail et ses évolutions.

Pourquoi y recourir aujourd’hui? 

Les chiffres sont là : 10 600 cas par an d’affections psychiques en lien avec le travail, soit des troubles anxieux, troubles du sommeil, dépression, états de stress post-traumatique… reconnus comme accidents du travail par la sécurité sociale. Du coup, si l’État peine encore à reconnaître le « burn out » comme maladie professionnelle, il incite néanmoins depuis novembre 2018 les organisations à mener des actions pour neutraliser le mal-être psychologique des salariés. Parmi les stratégies qui s’offrent au chef d’entreprise inquiet ou soucieux de ses équipes, il y a l’embauche d’un Chargé du Bonheur et Bien-être au travail, le Chief Happiness Officer. 

Apparu dans les start-up californiennes il y a déjà 10 ans, le Chief Happiness Officer a de nombreuses missions : identifier les problèmes des salariés et trouver des solutions appropriées, mettre en place une culture du travail à la fois sereine et conviviale, améliorer les relations et créer du lien entre les différents services et employés avec la direction. Autrement dit, les responsables du bonheur en entreprise ne chôment pas, ils répondent pêle-mêle aux problématiques de management, de motivation, de productivité, d’engagement des salariés, de santé au travail et de marque employeur.

Quels impacts sur les organisations? 

Se positionnant au carrefour des services de direction, communication et les ressources humaines, il a vocation à développer la performance individuelle et collective en étant un atout au quotidien, en mettant en œuvre une chaîne positive de création de valeurs. 

Comment ? Pour les salariés, il veille à ce qu’aucun obstacle ne puisse entraver leur travail en libérant leur parole sur les techniques et outils d’information et de communication, les horaires, la mobilité, l’optimisation du parcours individuel, les entretiens de motivation, la cohésion d’équipe, du coaching ou encore des formations. In fine, les clients en bénéficient et donc l’entreprise aussi, « à salariés heureux, chiffres d’affaires décuplés ! ». Pour la direction et les actionnaires, le Chief Happiness Officer sert principalement à attirer et fidéliser les talents, instaurer et développer une culture d’entreprise, être le garant de la création et de la divulgation de la marque employeur et créer et maintenir une bonne ambiance de travail (regroupements conviviaux, ateliers créatifs, activités détente et ludiques…).

Déjà des adeptes?

Efficace surtout dans les institutions et PME locales, ce métier se démocratise en Métropole et maintenant aux Antilles, les employeurs sont prêts à l’expérimenter. Alors, à vos recrutements !

0696 32 75 75

contact@commodo-conseils.fr 

Commodo Conseils


Related posts