Jusqu’au 31 mars, une enquête en ligne inédite s’intéresse aux préférences alimentaires des Martiniquais.

Propos recueillis par Mathieu Rached

Un questionnaire en ligne attend la contribution de 1500 personnes afin de décrire les préférences alimentaires des Martiniquais. L’enjeu est de taille, nos habitudes de consommation ont été bouleversées en l’espace d’une génération et parallèlement les problèmes de surpoids, d’obésité sont devenus une question de santé publique brûlante. Le PARM qui organise cette enquête veut mobiliser le plus grand nombre de volontaires Martiniquais et Martiniquaises d’ici au 31 mars. Pour les aider dans cette tache, 100 consommateurs ont été sélectionnés pour être des ambassadeurs, des NUTRIPARM d’OR, qui encouragent la population de tout âge, hommes, femmes, seniors… à participer sur www.etudenutriparm.fr. Six d’entre eux nous expliquent ce qui les a motivé à endosser ce rôle de NUTRIPARM d’OR.

Xavier, gardien de la paix

Ça va être très intéressant et très instructif. Jusqu’à présent, on pointait du doigt un goût plus prononcé des Antillais pour le sucré. Mais est-ce que c’est réellement le cas ? L’enquête NUTRIPARM va nous donner des réponses. 

Clément, retraité de l’éducation nationale

J’ai d’abord découvert le PARM à travers les dégustations et cette enquête est une occasion d’apporter ma pierre pour qu’il y ait une amélioration des us et coutumes dans l’alimentation des Martiniquais. 

Katia Rochefort, directrice du PARM

C’est une enquête d’envergure qui fait partie du projet « transition nutritionnelle aux Antilles Françaises » (ANR-NuTWInd). Elle réunit nutritionnistes, épi-démiologistes, économistes, sociologues, chercheurs en sciences sensorielles… Elle va nous permettre d’apporter des réponses scientifiques, robustes et indiscutables, à des questions aujourd’hui en suspens. A la première phase d’enquête en ligne, s’ajoutera une phase de tests d’analyse sensorielle, qui s’appuie sur des dégustations. Cette étude unique servira de base pour mieux comprendre, adapter et informer notre population sur les enjeux nutritionnels.

Nathalie, chef d’entreprise

Je suis dégustatrice au PARM depuis 10 ans, cette enquête était l’occasion de m’impliquer davantage dans ce domaine de la nutrition. Et j’ai appris des choses sur mes habitudes vis-à-vis du sel, du gras, du sucre… j’invite tout le monde à le faire ! 

Audrey, étudiante en Master 2 sciences de l’éducation

Les questions sont simples et rapides et c’est très révélateur de nos consommations, grâce notamment à des images qui permettent à tous de répondre facilement. J’ai déjà impliqué toute ma famille et je continue avec ma classe !

Jérémy, étudiant en marketing digital

La nutrition et l’agro-alimentaire sont des sujets qui méritent de s’impliquer, ça va nous apprendre beaucoup sur les Martiniquais et notre rapport à l’alimentation. 

Nicole, retraitée de la fonction hospitalière

A l’hôpital des enfants en surpoids qui venaient faire des examens avaient souvent un sandwich et un soda à la main, comme leurs parents… Nous avons tous besoin de prendre conscience de nos habitudes alimentaires.

Comment participer ? 

  • Munissez-vous de votre adresse email
  • Créez votre compte sur www.etudenutriparm.fr
  • Remplissez le questionnaire (15 à 20 min)
  • (facultatif) Inscrivez-vous pour devenir dégustateur lors de la phase de test sensoriel.