Articles

Ophély Mézino : « C’est la plus belle aventure de ma vie »
Karumag, Portraits

Ophély Mézino : « C’est la plus belle aventure de ma vie » 

Ophély Mézino était de passage sur ses terres après avoir frôlé les étoiles lors de l’élection de Miss France. Disponible et souriante malgré un agenda de ministre, la première dauphine de Miss France adresse ses vœux aux Guadeloupéens. 

Propos recueillis par Willy Gassion 

Que vous a-t-il manqué, selon vous, pour remporter le titre de Miss France ? 

J’ai tout donné, comment pourrais-je avoir des regrets.  Je n’ai pas bégayé, je n’ai pas chuté sur scène, je ne m’en veux de rien. Je suis restée moi-même, j’ai montré ma personnalité, elle plait ou ne plait pas, il n’y a aucune déception à avoir, les Français ont fait leur choix. Je n’ai aucune gêne à dire que je suis fière de moi. Je le dis souvent aux jeunes femmes que je rencontre : faites ce que vous avez à faire, soyez fières de ce que vous entreprenez. Cette place de Première dauphine n’est pas un échec. L’élection de Miss France, c’est déjà la plus belle aventure de ma vie, je ne cesserai de le répéter. 

Comment avez-vous vécu votre retour en Guadeloupe ? Vous attendiez-vous à un tel accueil populaire ? 

Avant d’atterrir, en survolant la Guadeloupe j’étais déjà très émue. Je me suis dit : je suis l’ambassadrice de ce territoire et de ses habitants. S’il fallait résumer mon retour en Guadeloupe c’est le mot émotion qui conviendrait, je n’ai fait que pleurer. Pleurer en retrouvant ma famille que je n’avais pas vue depuis longtemps, pleurer en découvrant ces anonymes qui s’étaient déplacés pour m’accueillir. Je suis contente de les avoir rendus fiers, d’avoir pu porter les couleurs de la Guadeloupe à l’échelon national, et j’espère pouvoir faire rayonner notre territoire à d’autres occasions. C’est à la Guadeloupe que je dois mon écharpe. 


OphéLy Mézino
Première dauphine de Miss France


Stylisme : Kévin O’Brian Maquillage : Sandrine Derrick
Coiffures : UNEC Guadeloupe Stylisme : Mansaya (photo haut article)

C’est la période des vœux, quels sont les vôtres pour les Iles de Guadeloupe ? 

Je veux dire aux Guadeloupéens, malgré mon jeune âge, qu’il n’est jamais trop tard pour réaliser les rêves auxquels on croit. 

Le 15 décembre, j’ai accompli mon rêve. Quel que soit votre âge, foncez, allez-y, atteignez vos objectifs. Je sais que la vie n’est pas facile, je connais les difficultés de notre île, mais nous sommes forts mentalement individuellement et collectivement. Nous devons aller de l’avant, nous battre pour nous, pour la Guadeloupe. Il y a tant de belles choses à accomplir ici. J’espère que cette année 2019 sera prospère pour eux et pour nous tous. 


Commentaire Facebook

Related posts