fbpx

Articles

À lire, À voir, À écouter en mai 2019
After Work, Guyamag, Karumag, Madinmag

À lire, À voir, À écouter en mai 2019 

À lire

Le demi-tour  numérique. Thomas Houy, Ed.Première Édition

Couverture du livre Le demi-tour numérique

Dans quelle galère sommes-nous tombés ? Tout vacille, toutes les certitudes sur lesquelles se base la gestion d’une entreprise s’effondrent !

C’est ce qu’annonce Thomas Houy, Maître de conférences en management à Télécom ParisTech, dans son dernier ouvrage « Le demi-tour numérique ».

Le numérique bouleverse incontestablement et profondément la vie des entreprises, or le digital oblige les entreprises à innover à l’envers.

Le numérique contraint en effet les entreprises à opérer un demi-tour complet puisqu’il renverse entièrement l’ensemble de leurs processus habituels d’innovation.

« Innover à l’envers avec le numérique, c’est réussir à innover en négligeant le futur alors même que l’innovation est une promesse sur l’avenir. L’entreprise va devoir développer des comportements contre-intuitifs », annonce l’auteur.

Une théorie à rebrousse poil, passionnante, absolument novatrice que tout chef d’entreprise doit prendre en considération pour éviter de perdre pied. 

À voir

ÉRITAJ MÉMOIRES VIVANTES, 5e édition – 25, 26, 27 mai

Aux Marches des esclaves, à Petit Canal – Guadeloupe

Scène du festival Eritaj Mémoires Vivantes

Depuis 2015, le festival ÉRITAJ, mémoires vivantes commémore l’abolition de l’esclavage en Guadeloupe, le 27 mai 1848.

Ilasyah Shabbaz, fille de Malcom X, héros de la lutte pour les droits civiques pour les noirs aux USA, inaugurera ce festival 2019, aux Marches des Esclaves à Petit-Canal, le 25 mai.

Village mémoriel, ateliers découvertes, université populaire, spectacles inédits avec des invités exceptionnels font de ÉRITAJ un événement absolument incontournable.

À écouter

Chucho Valdès – Jazz Bata. Tropiques Atrium, Scène nationale de Martinique.

Mercredi 15 mai, à 20h

Visuel du concert de Chucho Valdès

Jazz Magazine n’hésite pas à le qualifier de « pianiste le plus complet du monde ! ».

On ne présente plus Chucho Valdès qui enthousiasme depuis plusieurs décennies les festivals et scènes internationales avec un cocktail très personnel qui entremêle la richesse des percutions de la Caraïbe et les rythmes sacrés de la Santeria, religion des esclaves africains.

Il faut dire qu’il a commencé très tôt. À trois ans, déjà, il jouait du piano, puis il a accompagné les vedettes de passage dans le club de son père à La Havane, Sarah Vaughan, Nat King Cole, Dizzy Gillespie…

Les cinquante ans de carrière qui ont suivi l’ont couronné de tous les prix, dont neuf Grammys.

Chucho Valdès fait danser son piano et les spectateurs avec.

Ses spectacles sont gais, colorés, décoiffants et terriblement jubilatoires.

Bop, pop, mambo, funk, classique, contemporain… Il n’y a qu’à voir son sourire pour comprendre le bonheur de ce grand chineur pour qui tout n’est que matière à créer de la musique.

Nelly Bouveret

Related posts