Articles

DOSSIER – Le Tour de Guadeloupe en voile traditionnelle a le vent en poupe
Dossier spécial, Karumag

DOSSIER – Le Tour de Guadeloupe en voile traditionnelle a le vent en poupe 

Les voiles traditionnelles sont lancées. L’occasion de se souvenir qu’elles reviennent de loin.

 

Ce début des vacances est marqué par la 13ème édition du Tour de Guadeloupe en voile traditionnelle, organisé par le Comité Guadeloupéen de voile traditionnelle (TGVT).

Depuis une cinquantaine d’années, la voile traditionnelle, appelée également “kanot saintois”, est principalement utilisée lors des fêtes communales. Mais auparavant, le “kanot saintois” était LE canot de pêche guadeloupéen. Construits avec des essences locales (poirier, acajou, catalpa, damon, corossolier montagne, bois d’homme, bambou…), ces bateaux de 5m35 de long pour 1m80 de large surmontés d’un mat de 7m25, filaient sur l’eau avec à leur bord des pêcheurs et leurs poissons. « C’était au “prèmié rivé a tè” pour vendre le fruit de leur labeur », raconte Georges SANTTALIKAN, président du TGVT.

Délaissée pour des bateaux à moteurs et en plastique dans les années 50, la voile traditionnelle ne retrouva ses lettres de noblesse qu’en 2000, grâce à la volonté d’hommes et de femmes convaincus de l’importance de transmettre aux jeunes générations ce seul patrimoine culturel maritime guadeloupéen. Ainsi est organisé, en 2002, le premier Tour de Guadeloupe en voile traditionnelle (TGVT), auquel ont participé sept embarcations. Les années suivantes, ce fut plusieurs dizaines d’entre elles qui se rassemblèrent, et jusqu’à 42 canots en 2009. De plus en plus de participants, mais également de plus en plus de spectateurs. En effet, les villages du Tour accueillent toujours plus de supporters venus encouragés les équipages. Depuis trois ans, grâce au “tracing”, la course est même suivie en temps réel dans le monde entier, depuis le Web.

Pour la 13ème édition de ce temps fort du calendrier sportif de Guadeloupe, 35 canots prennent le large, dont trois avec à leur bord des équipages venus de l’Hexagone, de Grenade et d’Antigua. Cette année, finale de Coupe du monde de foot oblige,  pas de véritable boucle. Le prologue et le départ se font à Basse-Terre. Terre-de-Bas, Goyave, Petit-Bourg, Pointe-à-Pitre, Gosier, Saint-Louis de Marie-Galante et Saint-François accueillent ensuite, tour à tour, les arrivées et les départs du TGVT. Et c’est sur la plage de Sainte-Anne que s’achève le 13ème Tour de Guadeloupe en voile traditionnelle.

Il ne reste plus qu’à souhaiter à tous « Bon vent » !

 

Related posts