Articles

Cap Créole : Une nouvelle boutique à Jarry
Karumag

Cap Créole : Une nouvelle boutique à Jarry 

Une TPE familiale et originale se spécialise depuis vingt ans dans les produits de la mer. Avec deux mots d’ordre : fraîcheur et saveurs. Non contente d’être labellisée « Entreprise du patrimoine vivant », elle remporte en 2009 le Trophée du Meilleur Artisan. Implanté à Bouillante, Cap Créole ouvre une seconde boutique à Jarry.

Au début de l’histoire, il y a un talentueux cuisinier, Olivier Berhault, rôdé à l’art de fumer le poisson dans un restaurant de la côte sous-le-vent. L’homme se passionne pour ce mets, au point de bricoler un fumoir chez lui, et d’en faire profiter son entourage. Le succès est tel qu’il s’associe à un ami, Frédéric Rey, et à son frère, Jérémie Berhault (aujourd’hui respectivement gérant et responsable commercial de l’entreprise) et monte une affaire. Nous sommes en 1996.

Du poisson fumé… mais pas seulement !

Presque vingt ans après, la société est en pleine floraison. Une entreprise artisanale à ses débuts qui s’est professionnalisée à tous niveaux : approvisionnement, chaîne de production, sécurité alimentaire, distribution. Si, au commencement, le poisson fumé (au bois de hêtre, s’il vous plaît) est l’apanage de Cap Créole, l’entreprise se diversifie au fil des années. Car côté recettes, l’approche est (très) gourmande. « Ce qui fait le succès de nos produits ? Ils ont du goût ! » lance Olivier Berhault, auquel Cap Créole doit de véritables trouvailles. En ouvrant une nouvelle boutique à Jarry, l’idée est simple : « À nos clients qui ne connaissent que nos produits phare (rillettes de marlin et poisson fumé), notre show room dévoile nos produits de la mer, d’origine Guadeloupe surtout, qui reflètent le savoir-faire de Cap Créole en terme de transformation », souligne M. Rey.

Des recettes uniques

Produits inédits en Guadeloupe, antidotes aux préparations plates et uniformes, les créations culinaires se succèdent dans les rayons : steaks de la mer mêlant thon, cive et sauce soja, pâte à accras de morue aux aromates frais, carpaccio de marlin et de thon frais, fricassée de lambis, tartare de marlin au sel et à la vanille, tartare de thon au basilic, steak de dorade aux herbes, poisson fumé sous toutes ses formes, crabe farci. Et un véritable must : le thon à la hawaïenne, saupoudré de sésame et d’épices. Pour les chanceux, selon la marée, des produits archi-frais : dorade, thon, marlin et tazar marinés au coco ou au citron vert et à l’huile d’olive, filets de bourse et poisson lion sublimés par des préparations maison. Sachant que chez Cap Créole le poisson fourni par des pêcheurs de la côte sous-le-vent est livré et transformé au plus tard le lendemain de sa prise. Ici, on ne badine pas avec la qualité.

Related posts