À la une Commerces Madinmag

Frères Lauzea : ambassadeurs du chocolat Martinique

Frères Lauzea

Pour les Frères Lauzéa, l’année 2017 s’est terminée sur des notes aussi réjouissantes qu’encourageantes pour l’avenir. En clôture du Salon du chocolat à Paris, les International Cocoa Awards ont primé des fèves martiniquaises. Les portes de l’Elysée se sont ouvertes pour une dégustation. Et Marcel Ravin a rejoint les frères Lauzéa le temps d’une recette… Rencontre avec Thierry Lauzéa qui revient sur cette actualité annonciatrice de projets.

Propos recueillis par Marlène François

Pour les Frères Lauzéa, quel est le retentissement de la récompense de Valcaco à l’International Cocoa Awards ? 

Thierry Lauzéa : Il est conséquent et jubilatoire ! Depuis sa fondation en 2015, nous soutenons ardemment la filière Valcaco et encourageons l’ensemble de ses producteurs. Les Awards récompensent une association qui ne cesse de s’agrandir, ils gratifient le travail extraordinaire déjà accompli, tout particulièrement celui des deux domaines primés. Les Frères Lauzéa se sont engagés à utiliser les fèves de la récolte pour préparer la tablette Kreolio, étendard du chocolat noir martiniquais de qualité. Un bel exemple de coopération entre agriculteurs et transformateurs qui n’a de cesse de valoriser un cacao aux notes typiques du terroir Martinique.

Vous avez aussi été reçu au Palais de l’Elysée, en quel honneur ?

Effectivement, en décembre dernier, mon frère et moi avons eu l’extrême honneur de présenter un assortiment de nos mignardises aux Maires de France rassemblés à l’Elysée. Notre plaisir était à son comble lorsque Brigitte Macron, dont les parents sont chocolatiers à Amiens, nous a fait l’honneur de sa visite, rejointe peu après par son époux, le Président de la République. C’est une fierté de leur avoir présenté nos chocolats.

Ce planning chargé vous laisse-t-il encore le temps de travailler de nouvelles recettes ?

Heureusement, nous sommes deux ! Et mon frère Jimmy reste très impliqué dans la création de nouvelles recettes. Récemment, lui et Marcel Ravin, chef étoilé qui se partage entre Monaco et Fort-de-France, ont conjugué talents et savoir-faire. Dans une démarche sensorielle, ils ont conçu un chocolat « à quatre mains » dont le résultat extrêmement fin, créatif et élégant s’est cristallisé dans un praliné à la cacahuète salée. Un chocolat signature illustrant, sous la forme d’un clin d’œil, comment cuisine et chocolaterie s’accordent lorsque deux grands artisans martiniquais ont à cœur de mixer des saveurs inattendues.

Cette création, qui sera en boutique dès la fin du mois de janvier, s’inscrit dans notre perspective d’innovation, de recherche affinée sur l’élégance des recettes et l’harmonie des saveurs. Sans cesse, nous réinventons, explorons avec l’intention d’offrir au chocolat toutes les lettres de noblesse qu’il mérite…

Votre marque se positionne-t-elle désormais aussi sur le marché national ?

Effectivement, nous y travaillons depuis un certain temps et les derniers événements nous projettent et nous confortent dans cette optique. D’ailleurs, afin de soutenir nos perspectives, nous avons aussi refondu le marketing avec, notamment, une évolution du packaging. Ainsi, la cabosse, iconique emblème de notre logo, et le “L” de Lauzéa ont été redessinés dans un esprit plus noble. Cette empreinte de plus en plus premium va nous acheminer, sans complexe, vers un marché mondial. Une signature sophistiquée qui transcrit notre fierté, en tant que Caribéens, d’offrir un produit d’un niveau international et qui reste le reflet de notre passion.

 

Frères Lauzéa

Mangot Vulcin

Habitation Bois Quarré

Le Lamentin

www.frereslauzea.com

0596 56 98 83

/* ]]> */