Articles

Décembre 2017, Martinique au centre du monde
Actualités des experts, Madinmag

Décembre 2017, Martinique au centre du monde 

 28 septembre 2027

Ceci est peut-être une fiction

La Martinique s’illustre une fois de plus dans le monde comme leader de l’innovation sur différentes disciplines aussi bien culturelles, sociales que technologiques.

Par Jean Sebastien Delacroix,  With-You Antilles

Brève rétrospective des points marquants de ces derniers mois.

La bibliothèque Schoelcher, patrimoine de l’UNESCO, depuis le 4 mai dernier, abrite la plus grande collection d’archives liées à l’histoire des réseaux sociaux. Bibliothèque désormais accessible en visite virtuelle, bien qu’une technologie déjà vieillissante.

15 juin 2027, La Baignoire de Joséphine est devenue un lieu de pèlerinage en vogue depuis qu’une petite tétraplégique a retrouvé la vue suite à un bain de jouvence. Un miracle qui a eu les retombées que l’on connait et a enfin redonné des couleurs au tourisme martiniquais.

Le créole littéraire est devenu la seconde langue enseignée dans les écoles de la MOM (Martinique d’Outre-Mer) après avoir unifié sa grammaire y compris dans le pacifique. Approprié principalement par les artistes et chanteurs à texte, il est aujourd’hui la langue la plus utilisée par les nouvelles générations européennes. Dans le même esprit, le dernier rapport du CIRC (Centre International des Religions Clémente) nous apprend que l’effigie d’Aimé Césaire, le nouveau “Che” est portée, sous forme de sérigraphie digitale, par les jeunes influents et connaît un essor inégalé à travers le monde.

Enfin, les chiffres de vente au dernier Salon du Gout de Tokyo sont sans appel: Le rhum garde sa notoriété bien que désormais sans alcool. Les Antilles étant la première région à avoir pu s’adapter au nouveau décret international “0° pour la santé”. A l’échelle locale, on ne parle plus de grève d’essence depuis l’arrivée de la voiture électrique en janvier et imposée désormais sur toute l’île. Le mot grève étant lui-même devenu obsolète. Une route spécifique, parallèle à la rocade a été construite pour accueillir les opérations escargot et autres manifestations qui se déroulent alors en toute discrétion. Les hypothèses de tension sociale – directement anticipées par les algorithmes de l’Université du Gros Morne – sont intégrées dans les décisions politiques de la CTM.

Gwoogle, qui a racheté Google en 2024, a installé un centre d’incubation de startup au sommet de la montagne Pelée. Un projet qui a révélé le protocole de non dissociation de la santé physique et mentale en réaction au problème de surpoids mondial. Dans la même thématique, et après le sucre sans fructose, le sucre sans calorie, le sucre sans gluten … Une petite entreprise locale a créé le sucre aux vertus bénéfiques et naturelles : le sucre qui rend les “gens heureux”. À utiliser dans son café chaque matin et dans son ti’punch chaque soir. Le projet étant volontairement non breveté il est tombé dans le domaine public et a été très vite commercialisé à moindre coût, concurrence oblige. Récemment, un article scientifique titrait « le sucre bonheur, un placébo ! ». Article vite boycotté et renvoyé en silence sur le banc des oubliés par la population, cette dernière comprenant très vite que la jalousie mondiale sur le modèle martiniquais demande beaucoup d’humilité. Le bien- être ensemble avant tout ! Une vive réaction qui nous rappelle l’origine de cette recentralisation et engouement pour la Martinique : Notre infinie quête du bonheur … au centre de “Notre monde”.

__

Autres articles à lire, “Brevet innovant déposé pour la banane carrée afin d’optimiser les problèmes de transport”, “Premier centre commercial aquatique ouvre ses portes à Anses-d’Arlet à trois mètres sous le niveau d’eau”, “La Martinique accueille la coupe du monde : Jeux vidéo FiFA 2028”

Article disponible en créole littéraire sur notre plateforme.

 

Dans la même catégorie