Dossier spécial Madinmag

Caribean Fournil c’est bon comme du bon pain

Caribean Fournil

Cinq boulangeries et bientôt une sixième enseigne de production et de vente de pain, snacking et viennoiseries. Rien n’arrête le fondateur de Caribean Fournil. Un homme discret et travailleur qui nous a ouvert la porte de son bureau à l’occasion des dix ans de cette success story. 

Par Mathieu Rached 

La pâtisserie du Rocher au Diamant fut la première boulangerie. Appelez-ça une aubaine, une reconversion, un hasard, Bertrand Forsain en a fait une affaire. Jeune retraité militaire, il souhaitait embrasser une seconde carrière, celle de chef d’entreprise, sur sa terre natale. Si, enfant, ayant pu voir de près le travail de boulanger qu’exerçait son oncle, il avait juré « jamais je ne serai boulanger ». A 40 ans passés, il est devenu le gérant de cinq boulangeries. Petit à petit, en l’espace de dix ans, Caribean Fournil est devenu en quelque sorte une marque, une structure organisée avec ses process, son éthique, ses projets de développement ambitieux. Une politique artisanale et gourmande qui se déploie à Ducos (Le Boulanger), à Sainte-Luce (Fournée Créole), aux Trois Ilets (Pom’ Kanel), au Diamant (La pâtisserie du Rocher) et à Saint-Joseph (Caribean Fournil). Une enseigne locale qui défend et met en avant des produits frais avec des matières premières de qualité.

Aucun produit congelé

Les croissants, les pains au chocolat ou même des baguettes achetées en gros ?
Tout prêts, congelés ? Impensable. Caribean Fournil a démarré son activité de boulangerie pâtisserie avec une idée précise qui lui sert toujours de fil directeur : des produits frais, fabriqués sur place par des artisans. Simple, n’est-ce-pas ? Encore fallait-il s’y tenir. Pour produire tous les matins et rationaliser les coûts, le gérant a choisi de créer un laboratoire de production d’où sortent les viennoiseries et les produits de pâtisserie fine destinés aux cinq enseignes tous les jours, dès 4h. « Tout est fait à la main », explique le gérant, pas un croissant n’est strictement identique à un autre et comme chaque pièce est ensuite cuite dans le four d’une des cinq boulangeries, les croissants Caribean Fournil sont plus ou moins brunis, plus ou moins gonflés et feuilleté… comme dans les boulangeries d’antan. Autre signature de l’enseigne et fierté de son responsable, des croissants et pains au chocolat « 100% pur beurre ». C’est plus cher en matière première, les techniques de travail sont également différentes que lorsqu’on emploie de la margarine, mais le résultat gustatif est incomparable.

Artisanat et culture d’entreprise

Bertrand Forsain est un chef d’entreprise obstiné. Une abnégation méthodique et engagée qui lui a permis de suivre sa vision d’entrepreneur et de fédérer autour de lui et de ses cinq enseignes, une équipe de soixante-dix personnes. « L’humain et le recrutement c’est l’enjeu principal, et aujourd’hui plus encore, à l’heure de poursuivre notre développement », confie le chef d’entreprise. Il se dit prêt à mettre en place des formations pour que les jeunes boulangers des CAP acquièrent directement les compétences liées aux process garants du bon fonctionnement des boulangeries Caribean Fournil. Pour la santé de son entreprise et la pérennité de ses équipes, il se dit aussi capable de stimuler et valoriser ses employés en boulangerie, pâtisserie et en vente pour faire grandir cette grande famille. 

Aussi, les deux jours de repos hebdoma-daires systématiques, rares en boulan-gerie, font partie de ce contrat que
Caribean Fournil passe avec ses jeunes recrues. « On doit former et séduire une nouvelle génération d’artisans pour que ce savoir-faire perdure et que le métier de boulanger existe pleinement en Martinique »,
cite le fondateur. Fort de ces valeurs et d’un certain sens du management, il a réussi à faire croître cette aventure commencée « par hasard ». Anniversaire oblige, la boulangerie du Diamant s’offre un coup de fraîcheur (nouvelles vitrines, nouvelle devanture et un espace terrasse) et en parallèle, Caribean Fournil apporte les dernières touches à son projet de 6ème enseigne, une création à Rivière Salée et un nouveau concept au carrefour de la gourmandise et de l’artisanat… A suivre.

Le  Diamant

0596 76 56 71

Sainte-Luce

0596 69 61 06

Ducos

0596 54 67 15

Saint-Joseph

0596 60 43 85

Les Trois Ilets

0596 48 02 05

/* ]]> */