Articles

Worklink : connecteur de talents
À la une, Karumag

Worklink : connecteur de talents 

A 29 ans, Aurélie Pierre-Justin pilote Worklink, un cabinet de recrutement qui s’adresse à tous les profils et tous les secteurs d’activités. Ses méthodes de recrutement sont innovantes. 

Par Willy Gassion

Ce n’est pas qu’un métier. C’est plus que ça. Il est aussi question d’épanouissement, d’altérité et de liens assurément humains. « Ce que j’aime particulièrement, c’est de permettre aux gens de s’épanouir dans leur travail comme je m’épanouis dans le mien. Il faut aimer les gens pour exercer ce métier. L’accompagnement, la proximité, la réactivité sont essentiels au service de nos clients et candidats à l’emploi », s’enthousiasme Aurélie Pierre-Justin fondatrice du cabinet Worklink. 

Des outils innovants 

C’est dans la méthode que réside la force, la plus-value et l’originalité de Worklink. La jeune entreprise d’à peine un an, aux allures de start-up, refuse de s’enfermer dans des méthodes de recrutement dépassées. Worklink utilise les nouvelles technologies pour renforcer la proximité avec sa clientèle et ses candidats. « Nous souhaitons prouver qu’on peut avoir un recrutement de qualité tout en apportant des innovations. Mes collaborateurs et moi avons fait nos études et commencé notre carrière professionnelle en France hexagonale où nous avons expérimenté d’autres méthodes de travail et d’autres façons d’aborder le recrutement. Nous allons plus loin dans notre approche du recrutement en utilisant nos canaux de communication digitale (WhatsApp, LinkedIn, Facebook, Viadeo, notre site Internet) et en ayant recours à des outils de travail encore inédits en Guadeloupe comme notre plateforme interne de gestion candidats ou bien notre solution de Matching. Cette dernière nous permet de savoir si le profil du candidat est compa-tible en termes de compétences et personnalité avec les postes en cours ainsi que la culture d’entreprise de nos partenaires ».

Toutefois Aurélie Pierre-Justin prévient : « nous ne remplaçons pas le rôle essentiel du recruteur, mais nos outils nous permettent de digitaliser nos méthodes de travail, d’affiner nos recherches et surtout de trouver les meilleurs candidats parmi les bons. » 

Détecter les talents 

C’est cette approche dynamique, moderne et résolument tournée vers l’humain qui différencie Worklink des autres agences de recrutement. « Le marché du travail en Guadeloupe est opaque, la plupart des offres d’emploi se fait soit par recommandation soit par cabinet de recrutement, mais très peu d’offres sont postées donc visibles du grand public. 

Nous voulons ouvrir ce marché aux locaux, mais aussi à toutes les compétences ultramarines qui souhaitent retourner au pays. Nous voulons leur donner l’opportunité d’être en contact avec les entreprises qui recrutent et aussi accompagner les entrepri-
ses pour leur permettre de trouver les profils dont elles ont besoin. Nous sommes des connecteurs de ta-lents. » 

Une équipe soudée et forte 

« Une équipe en interne fait la force d’un cabinet. » Cette ancienne étudiante de DUT et d’une école de commerce parisienne sait de quoi elle parle. « J’ai utilisé mes propres méthodes pour recruter mes collaborateurs et je ne me suis pas trompée. Je me suis basée sur leur potentiel plus que sur leur CV. Nous sommes une équipe soudée, forte et complémentaire. Thomas Jezequel est consultant en recrutement, expérimenté dans le recrutement middle et top management. Loïk Louisy-Louis est chargé de recrutement, il s’occupe du lobbying client ou candidat. Quant à moi, je m’occupe des grands comptes. » 

Les trois trentenaires ne sont qu’au début de leur aventure professionnelle. « Nous voulons aller le plus loin possible, continuer à développer le cabinet en Guadeloupe et pourquoi pas ensuite la Martinique, la Guyane et la Grande Caraïbe. » Ne dit-on pas que le ciel est la seule limite. 

Worklink

51 rue Henri Becquerel 

Z.I. Jarry 

0690 65 44 89 

a.pierrejustin@worklink.fr 

www.worklink.fr 

Dans la même catégorie