fbpx

Articles

Le CESECE rencontre la CTG  sur sa politique sportive territoriale
Actualités des experts, Guyamag

Le CESECE rencontre la CTG sur sa politique sportive territoriale 

La Présidente du Cesece Guyane, Ariane Fleurival accompagnée de membres du conseil consultatif et de collaborateurs, a été reçue par M. Jean-Claude Labrador, vice-président de la Collectivité territoriale de Guyane, délégué au sport.

L’objectif était de présenter « la politique sportive territoriale et de la jeunesse» en présence de Mmes Audrey Marie, vice-présidente déléguée à la petite enfance et à la jeunesse, et Elainne Jean, présidente de la Commission jeunesse.

Le sport, ciment social

Cette séance de travail avait pour objectif :

  • d’une part de prendre connaissance de la politique sportive territoriale traduite chaque année dans le budget de la collectivité qui appelle, de la part de notre assemblée, à de nombreuses remarques ou préconisations
  • d’autre part, en prévision de la réalisation du schéma directeur territorial du sport qui sera bientôt lancé

La direction du pôle sportif a présenté au cours d’un exposé très exhaustif, les différentes missions, actions, projets et la ressource humaine affectée pour mettre en œuvre cette compétence.

Certains que cette compétence comporte plusieurs champs d’interventions et s’exerce en Guyane mais aussi à l’extérieur, car « par le sport, la Guyane s’ouvre au monde », nous avons pris la mesure des enjeux sociétaux qui en découlaient.

En effet, le sport est un des piliers de la paix sociale dans tous nos quartiers et sur l’ensemble du territoire de la Guyane. Agissant comme un vecteur d’intégration, il est un ciment social et un ciment du vivre ensemble. 

Le bénévolat dans le sport

Les membres du Cesece ont souhaité que la question du bénévolat fasse vraiment l’objet d’une étude sérieuse de la part de la collectivité : réfléchir au travail des encadrants dans les associations sportives ou de loisirs.

Un engament qui n’est pas assez valorisé quand il s’agit de faire pratiquer les différentes disciplines, fonctionner les associations, les ligues, les fédérations ou des équipements ou des structures.

Par les différents avis émis dans le cadre de nos travaux de saisines sur le rapport d’Orientations budgétaires et le Budget primitif de la CTG 2019, nous avions bien compris que cette compétence est centrale pour la CTG et doit permettre de construire, maintenir ou développer le lien social.

Détails de la politique sportive territoriale

• Le sport comme lien social

Une compétence très étoffée et diversifiée dont les frontières semblent difficiles à circonscrire, puisqu’elle est partagée ou exercée avec d’autres partenaires institutionnels, associatifs, territoriaux ou individualités.  

• Le sport comme reflet de notre société

Une compétence qui impacte notre jeunesse, le monde éducatif, le monde sportif, nos sportifs de hauts niveaux, les mairies et finalement toutes les franges de notre société car elle est intergénérationnelle et touche tous les habitants. 

• Le sport comme facteur de paix

Une compétence qui impacte l’organisation de notre société guyanaise lorsque certains territoires ne parviennent pas à bénéficier d’équipements structurants pour préserver le mieux vivre ensemble.

Nous sommes bien conscients que cette politique sportive territoriale doit accompagner des acteurs de la société guyanaise qui contribuent à bâtir, construire et maintenir la cohésion sociale de notre territoire.

« En cela, nos chemins se croisent mais peuvent surtout converger », a rappelé la présidente du Cesece.

En effet, le Conseil économique social environnemental de la culture et de l’éducation, doit-être considéré comme un réseau d’expertises, placé auprès de la collectivité territoriale pour analyser, anticiper et proposer.

Volonté de coopération entre le Cesece et les politiques

La présidente au cours de cette séance de travail a rappelé le cadre d’intervention du conseil pour l’instruction des saisines territoriales et souligné la complémentarité des approches qui doivent-être au cœur des avis sollicités par la collectivité territoriale.

« Lorsque nous produisons nos avis, ou travaillons sur des sujets ayant trait à l’organisation de la société guyanaise ou la désorganisation de celle-ci, notre mission principale, telle que l’a prévu le législateur, c’est de pouvoir y répondre, en faisant des préconisations ou des objections qui soient fondées, pragmatiques et opérationnelles ». 

Nous sommes le trait d’union, le relais entre l’expression des besoins de la société civile que nous représentons et les décisions que les élus sont amenés à prendre.

Il est plus enrichissant de produire des contributions pour alimenter les projets, les dossiers ou les rapports souvent transmis finalisés pour validation.

Coopérer pour enrichir la réflexion territoriale et être force de propositions dans l’écriture des schémas territoriaux qui engageront l’avenir de la société guyanaise, est une volonté affichée par le Cesece Guyane.

Après trois heures d’échanges, les deux parties ont formulé le vœu de travailler ensemble et d’intégrer les instances de travail du Cesece Guyane, notamment les commissions de travail, bien en amont de la réalisation des schémas territoriaux de la CTG.

C’est l’engagement pris par les élus  présents.  

Cesece Guyane
1 Place Léopole Heder
97300 Cayenne
0594 28 96 05 – 0594 30 06 00

Dossier réalisé par Marthe PANELLE-KARAM
Déléguée du Cesece Guyane
marthe.panelle-karam@ctguyane.fr

FB @ceseceguyane

Related posts