Articles

L’épargne salariale, un eldorado à la Française ?
Experts, Madinmag

L’épargne salariale, un eldorado à la Française ? 

A l’heure où beaucoup ont le sentiment de payer de plus en plus de charges, de cotisations et d’impôts, l’épargne salariale regroupe des outils de partage du profit permettant à la fois de motiver les salariés afin d’améliorer les performances de l’entreprise et de les intéresser aux résultats de celle-ci dans des conditions financières optimales. 

L’épargne salariale, un modèle à (re)découvrir 

Depuis le 1er janvier 2019, la contribution patronale dite du « forfait social » a été supprimée pour de nombreux dispositifs d’épargne salariale.

Pour rappel, cette contribution était montée jusqu’à 20%.

L’attractivité du régime fiscal et social de ces dispositifs s’est par conséquent renforcée avec, pour seule et unique contribution, la CSG-CRDS.

L’efficacité financière de ces dispositifs est donc sans précédent pour l’entreprise et le salarié : un employeur disposant d’une enveloppe budgétaire globale pour son salarié de 1 000€ pourrait lui reverser jusqu’à 903€ net d’impôt, de cotisations et de charges.

Pourquoi s’intéresser à l’épargne salariale

La situation actuelle est assez paradoxale puisque la moitié des salariés du secteur privé bénéficie de dispositifs d’épargne salariale alors que le taux d’équipement des TPE-PME est très faible : de l’ordre de 10%.

Ces dispositifs d’épargne salariale méconnus gagneraient à être redécouverts par les petites structures, d’autant que les dirigeants peuvent également en bénéficier !

Détaillons les très bonnes raisons de vous intéresser à l’épargne salariale :

  • Motiver vos salariés grâce à un outil de rémunération intelligent tout en sécurisant financièrement votre entreprise.

La prime n’étant versée qu’à la condition que les objectifs et les résultats aient été atteints collectivement.

Vous motivez donc vos équipes qui doivent travailler en synergie, tout en augmentant la performance de l’entreprise.

  • Toutes les entreprises, les sociétés comme les entreprises individuelles ayant opté à l’impôt sur les sociétés ou pas, sont éligibles à un dispositif d’épargne salariale.
  • Un dispositif plus avantageux pour le salarié et moins onéreux pour l’entreprise qu’accorder une prime.

Contrairement aux éléments de salaires, ces outils d’épargne salariale permettent de verser des sommes exonérées de cotisations sociales (patronales et salariales), de forfait social, et d’impôt sur le revenu.

  • Mettre en place un dispositif d’épargne salariale n’est pas onéreux.

Le coût annuel des frais de tenue de comptes d’un Plan d’Epargne Entreprise et/ou d’un Plan d’Epargne Retraite Collectif est de l’ordre de quelques centaines d’euros à l’année suivant l’effectif de l’entreprise. 

  • Attirer des collaborateurs compétents, les fidéliser et en bénéficier en tant que dirigeant.

L’épargne salariale est un véritable facteur d’attractivité en ce qu’il permet aux salariés de se constituer une épargne susceptible d’être débloquée facilement, voire de constituer une épargne retraite.

Le chef d’entreprise, son conjoint collaborateur ou associé et les mandataires sociaux sont bénéficiaires des dispositifs au même titre que tous les salariés.

  • Disposer d’un outil de dialogue social reposant sur la transparence des informations.

Ces dispositifs sont l’occasion d’expliquer les facteurs clés de la performance de l’entreprise afin que le travail de chacun permette une réussite collective et un partage de valeur.

Pour ce faire, l’entreprise transmet aux salariés bénéficiaires, selon les modalités prédéfinis entre eux, les informations permettant de vérifier l’atteinte des objectifs préalablement définis.

Cinq outils d’épargne salariale 

  1. L’intéressement qui permet d’associer les salariés aux performances ou aux résultats de l’entreprise selon des objectifs collectifs prédéfinis.
  2. La participation qui garantit aux salariés le droit de participer aux résultats de l’entreprise. Elle est obligatoire pour les entreprises de 50 salariés et plus.
  3. L’actionnariat salarié qui permet de faire entrer durablement les salariés dans le capital de l’entreprise.
  4. Le Plan d’Epargne Entreprise (PEE) qui est un système d’épargne collectif permettant aux salariés de se constituer, avec l’aide de l’entreprise, un portefeuille de valeurs mobilières exonéré d’impôt sur le revenu offrant une profitabilité variable selon le choix opéré par le salarié. Les sommes placées sur le PEE permettent ainsi de financer des projets à moyen ou long terme avec une fiscalité avantageuse.
  5. Le Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO) qui est lui aussi un système d’épargne collectif mais en vue de la retraite. Il existe des cas de déblocage avant la retraite (achat de résidence principale, surendettement, etc.) et la sortie s’effectue, au choix du salarié, sous forme de capital ou de rente, avec une fiscalité avantageuse.

L’épargne salariale constitue ainsi un levier d’action efficace alliant amélioration des performances de l’entreprise, du pouvoir d’achat des salariés, permettant la constitution d’une capacité d’épargne y compris pour le dirigeant, tout en renforçant le dialogue social et la fidélisation de vos collaborateurs. 

Mais pourquoi n’avez-vous pas encore de dispositifs d’épargne salariale dans votre entreprise ?

Kapastra
ZI la Lézarde – Le Lamentin
0596 79 97 45
frederick.cottrell@kapastra.fr
www.kapastra.fr

Berté et Associés
Immeuble Dillon Express
Rue Eugène EUCHARIS
Zone Franche Dillon Stade
97200 Fort-de-France
0596 42 63 63
pascale.berte@berteassocies.com

Related posts