Articles

L’accession sociale à la propriété, facilitée par la CTG
À la une, Guyamag, Ils s’engagent

L’accession sociale à la propriété, facilitée par la CTG 

La CTG propose des actions concrètes pour améliorer le logement et faciliter l’accès à la propriété des plus modestes.

Explications d’Isabelle Patient, 3ème vice-présidente de la CTG, déléguée à l’aménagement, au logement, au transport et présidente de Cap Accession Guyane

Pourquoi la CTG s’implique-t-elle sur la question du logement et l’accession à la propriété ?

Isabelle Patient : La demande de logements est très forte en Guyane.

C’est la conséquence de la forte croissance démographique et de la jeunesse de notre population.

“Une étude conduite par la DEAL en 2017 rappelait que 5 200 logements devraient être construits chaque année pour répondre aux besoins de la population, dont 70% de logements aidés.”

Or, à peine 1 500 logements sont construits légalement chaque année.

Ce qui entraîne un développement important de l’habitat informel et spontané et de grandes difficultés dans la construction et la cohésion de la ville.

Quels sont vos moyens d’action ?

La CTG a décidé de se montrer très volontariste pour le logement :

  • Elle accompagne les bailleurs pour la construction de logements très sociaux, à hauteur de 5 000 € par logement, en complément des aides de l’Etat.
  • La CTG garantit les emprunts des bailleurs, ce qui leur permet de mobiliser des prêts plus avantageux auprès des banques.
  • La collectivité accorde également des aides directement à l’habitant, pour l’accession à la propriété et la réhabilitation des logements.
  • Dans toutes ses actions, la CTG veille aussi à la qualité des logements.

Elle est à l’initiative de la norme NF Habitat Guyane, qui vise à garantir la haute qualité de vie des habitants et la maîtrise de leurs charges (facture d’électricité, facture d’eau, entretien des espaces communs et privatifs…).

L’accession sociale à la propriété est une de vos priorités. Pourquoi est-ce si important ?

Des quartiers entiers des villes de Kourou, Matoury et Saint-Laurent ont été construits avec des maisons en accession sociale à la propriété.

“Il s’agit de permettre à des citoyens modestes d’accéder à leur projet immobilier et d’acheter leur résidence principale, de ne pas être obligé de rester locataires toute leur vie et de se constituer un patrimoine.”

Comment comptez-vous vous y prendre ?

La CTG est devenue actionnaire de Cap Accession Guyane, une coopérative HLM spécialisée dans l’accession sociale à la propriété.

La coopérative commercialise des logements à un prix n’excédant pas 150 000 € pour un T4.

Cette action s’appuie sur un dispositif spécifique, le Prêt Social Location Accession (PSLA).

Le principe est que le bénéficiaire commence à épargner pour l’achat du logement à travers le paiement de la première année de loyer.

Il dispose alors d’un apport personnel lui permettant de contracter un emprunt bancaire pour devenir propriétaire.

Le dispositif permet de bénéficier de nombreux avantages, comme l’exonération de la taxe foncière pendant quinze ans, des frais de notaires réduits, des garanties de rachat en cas de difficultés.

D’ores et déjà des programmes sont en cours sur Cayenne et Macouria et d’autres seront prochainement lancés sur Matoury, Saint-Laurent du Maroni et Kourou.

Related posts