Le N°1 du montage d’opérations d’investissements en Loi Girardin Industriel met à disposition des fonds pour vos investissements neufs, tout de suite.

-Photographie Jean-Christophe Marsy-

Présent depuis 2007 en Guyane, ECOFIP inaugure le 13 février des locaux agrandis et accueille un directeur régional Guyane-Martinique.

Rencontre avec le directeur du siège, Grégoire de Vergeron, qui revient pour nous sur les perspectives de l’année. 

Comment définit-on au mieux le métier d’ECOFIP ?

Grégoire de Vergeron : (sourire) Nous sommes spécialistes du montage d’opérations d’investissements en Loi Girardin Industriel.

Concrètement, on s’adresse à des entreprises qui veulent acquérir du matériel neuf, des engins de chantier, des véhicules, des équipements…en finançant près de 30% de leurs investissements.

En somme, nous leur permettons de se développer en faisant l’économie d’un apport de trésorerie significatif.

“Une même entreprise peut bénéficier de la solution ECOFIP à différentes échelles de son développement.”

Comment s’incarnent les solutions de financement ECOFIP pour les entreprises de Guyane ? 

Depuis 2007, nous avons participé à des financements dans de nombreux domaines et à différentes échelles :

  • d’une usine avec l’acquisition de 4 millions d’euros de matériel
  • d’une entreprise d’entretien du réseau électrique avec l’achat d’un camion avec nacelle
  • d’une entreprise de BTP qui nécessitait une nouvelle pelle etc.

Au final, tout un parc de matériel et de véhicules qui font partie, au quotidien, de l’économie et de dynamisme du marché en Guyane.

Jacques Rayar - directeur commercial Guyane - Ecofip

Quel va être le rôle du nouveau directeur régional ? 

Issu du milieu bancaire et fin connaisseur de la défiscalisation, Philippe de Franciosi sera notamment en charge du développement des grands comptes (investissements supérieurs à 250 000€).

Il développera aussi les synergies entre les grands projets et les plus petits, pour qu’une même entreprise puisse bénéficier de la solution ECOFIP de montage d’opérations d’investissements, à différentes échelles de son développement.

Philippe de Franciosi - directeur région Martinique et Guyane et responsable Grands Comptes - Ecofip
Philippe de Franciosi

Vous avez la main de bout en bout sur les programmes de montage d’opérations d’investissements que vous créez ?

C’est la clé de notre succès. Notre modèle dépend à la fois de notre capacité à collecter des fonds, qui mobilise 6 à 7 personnes à Paris, et de la qualité de nos équipes ici qui accompagnent les entrepreneurs, 6 personnes également, encadrées par notre directeur local, Jacques Rayar.

Le 14 janvier, l’enquête du magazine Gestion de Fortune, auprès de 3 800 gestionnaires de patrimoine, vous a décerné le premier prix 2020… 

(sourire) En effet, nous faisons régulièrement partie des palmarès en la matière. Au-delà de la reconnaissance de ce palmarès, cette place de N°1 est due aussi, je pense, à notre réel ancrage local, au plus près des attentes des entrepreneurs, en Guyane comme sur les autres territoires ultramarins.

Côté investisseurs, du fait de leur confiance, nous avons aujourd’hui une capacité de financement largement en phase avec les demandes des entreprises éligibles (agriculture, BTP, industrie, tourisme…).

Tout est réuni pour que chaque entreprise guyanaise, petite ou grande, ancienne ou nouvelle, puisse compter sur nous tout de suite pour ses projets, tout au long de l’année.

ECOFIP
Guyane PK 2.5 Route de La Madeleine, entrée de La Roseraie BP 368
97328 Cayenne
0594 39 15 56
www.ecofip.gf